Rusal: démission en bloc à la direction pour échapper aux sanctions américaines

Rusal: démission en bloc à la direction pour échapper aux sanctions américaines
Le siège de Rusal, à Moscou, le 9 avril 2018

AFP, publié le jeudi 24 mai 2018 à 08h47

Le géant russe de l'aluminium Rusal a annoncé jeudi la démission de sa directrice générale Alexandra Bouriko et de sept administrateurs, espérant par cette mesure échapper aux sanctions américaines le visant en raison de ses liens avec le milliardaire Oleg Deripaska.

Ces mesures s'inscrivent dans "les efforts entrepris par la direction du groupe pour protéger les intérêts de l'entreprise et de ses actionnaires depuis l'introduction de sanctions par l'Ofac", agence du Trésor américain, a expliqué dans un communiqué Rusal, qui représente 7% de la production mondiale d'aluminium.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.