Ryanair : la grève européenne s'étend à l'Allemagne

Ryanair : la grève européenne s'étend à l'Allemagne©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 08 août 2018 à 14h58

Le conflit social gagne en intensité chez Ryanair. Les pilotes allemands du transporteur à bas-coûts ont décidé de se mettre en grève pour 24 heures à partir de vendredi, a annoncé leur syndicat Vereinigung Cockpit (VC), se joignant ainsi aux mobilisations déjà prévues en Irlande, en Suède et en Belgique. Le syndicat des pilotes néerlandais VNV pourrait également rejoindre le mouvement.

Rémunérations et conditions de travail en question

Présente sur 86 bases dans 37 pays, la compagnie irlandaise avait évité des grèves généralisées en décembre dernier, avant les fêtes de fin d'année, en reconnaissant pour la première fois des syndicats mais elle peine depuis à conclure des accords avec certains d'entre eux.

"Ryanair ne veut pas ajuster son système de rémunération", a déclaré le négociateur de VC, Ingolf Schumacher. "La rémunération des pilotes comporte actuellement une composante variable très élevée, que nous souhaitons réduire. Nous voulons également voir les salaires augmenter avec l'ancienneté. Jusqu'à présent, nous n'avons pas vu une volonté réelle de la part de l'entreprise de trouver un compromis".

Des dizaines de vols annulés

Cet arrêt de travail contraint Ryanair à annuler 250 vols au départ ou à l'arrivée d'Allemagne alors que l'entreprise avait déjà dû supprimer 6% des plus de 2.400 vols qui étaient prévues vendredi à travers l'Europe, en raison des grèves qui doivent avoir lieu dans les trois autres pays. Ryanair, qui parle d'une "grève injustifiée", avait ajouté de l'huile sur le feu ces derniers jours en menaçant de procéder à des transferts de postes si les grèves affectaient l'entreprise...

Reste que ces turbulences sociales commencent à se faire fortement sentir. La croissance du trafic de la compagnie a été la plus faible de l'année en juillet, période pourtant favorable aux transporteurs aériens. Et ces nouveaux mouvements sociaux pourraient davantage peser sur les réservations à venir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.