Salaires des enseignants : Jean-Michel Blanquer annonce une hausse de "100 euros net" par mois

Salaires des enseignants : Jean-Michel Blanquer annonce une hausse de "100 euros net" par mois©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 24 février 2020 à 11h08

"Concrètement, dès 2021, un professeur débutant gagnera 100 euros de plus nets par mois. C'est comme si on faisait une prime annuelle de 1200 euros net", a affirmé le ministre de l'Education.

Ce sera finalement "100 euros net" par mois à partir de l'an prochain... Invité de 'BFM Politique' dimanche, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a fait une nouvelle annonce concernant les hausses de salaire des jeunes professeurs, alors que le gouvernement avait d'abord évoqué une revalorisation de l'ordre de 70 à 90 euros. Pour rappel, ces augmentations sont censées compenser les effets néfastes de la réforme des retraites.

"Concrètement, dès 2021, un professeur débutant gagnera 100 euros de plus nets par mois. C'est comme si on faisait une prime annuelle de 1200 euros net. Ça va aussi toucher les générations qui suivent, dans des proportions qu'on doit encore définir", a affirmé le ministre.

A noter que les discussions avec les syndicats sont actuellement en cours. Elles doivent découcher avant l'été sur une loi de programmation de revalorisations salariales et permettre de garantir un même niveau de retraite pour les enseignants, qui pourraient potentiellement perdre beaucoup.

"Les retraites des professeurs ne baisseront pas"

Cette semaine, les organisations représentatives (le SNUipp-FSU mercredi, le SNES-FSU vendredi) vont devoir se positionner sur l'un des quatre scénarios de répartition des augmentations, qui leur ont été proposés par le ministère de l'Education début février. Aucun ne concerne 100% des enseignants car l'idée d'abord est de cibler les jeunes professeurs.

Mais dans chaque cas de figure, "leur rémunération va augmenter" et "les retraites des professeurs ne baisseront pas", a insisté Jean-Michel Blanquer, tout en rappelant que des hausses cumulatives de 500 millions d'euros annuels doivent venir abonder les augmentations budgétaires "naturelles" de l'Education nationale à partir de 2021.

Les syndicats craignent des "contreparties"

Le ministre de l'Education a également précisé qu'il y aura "un rattrapage particulièrement important pour les débuts de carrière et les milieux de carrière". Selon lui, les professeurs nés avant 1975, non concernés par la réforme des retraites, "auront aussi une augmentation de leur rémunération".

Les syndicats craignent que ces revalorisations soient conditionnées à des "contreparties", telles que des heures supplémentaires ou encore des formations sur les congés scolaires pour les primaires. Il y a quelques jours, sur 'RMC-BFMTV', Jean-Michel Blanquer avait en effet expliqué que la revalorisation comprendra "une part uniforme et forcément une part de mérite, celle-ci existe déjà un peu", évoquant en exemple des professeurs qui souhaitent s'investir dans des "cours gratuits" pour améliorer leur rémunération...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.