Samsung s'attend à un mauvais bénéfice trimestriel

Samsung s'attend à un mauvais bénéfice trimestriel©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 05 avril 2019 à 15h25

Le géant coréen des smartphones souffre d'un excès d'offre de puces mémoire, d'un ralentissement des ventes d'écrans et d'une concurrence accrue dans les smartphones.

Samsung Electronics pense avoir réalisé au premier trimestre son plus faible bénéfice en plus de deux ans, en raison notamment d'un excès d'offre de puces mémoire. Le géant sud-coréen a annoncé vendredi que son bénéfice d'exploitation au premier trimestre avait probablement chuté de 60% en un an pour tomber à son plus bas niveau depuis fin 2016, et en dessous des attentes du marché. Le premier fabricant mondial de smartphones et de puces publiera ses résultats complets à la fin du mois.

Samsung, qui équipe lui-même ses divisions, fournit aussi des puces mémoire et des écrans pour smartphones à Apple et des puces pour serveurs à des groupes comme Amazon. Sa division semi-conducteurs est le principal contributeur aux bénéfices du groupe. "Au second semestre, les prix des mémoires vont effectuer un atterrissage en douceur, la baisse va ralentir en conséquence et la sortie de nouveaux iPhone semble être de bon augure pour les divisions puces et écrans de Samsung", a déclaré Kim Yang-jae, analyste chez KTB Investissement and Securities.

Difficultés pour les smartphones

Samsung a déclaré que son bénéfice d'exploitation sur la période janvier-mars s'était probablement établi à 6.200 milliards de wons (4,8 milliards d'euros), contre un consensus des analystes de 6.800 milliards, selon Refinitiv SmartEstimate. Le chiffre d'affaires est vu en baisse de 14% à 52.000 milliards de wons.

Selon des analystes, la gamme de smartphones Galaxy peine à être rentable en raison des coûts croissants de l'innovation, de la concurrence des fabricants chinois et du peu d'empressement des consommateurs à renouveler leurs appareils.

Espoirs avec la 5G

SK Hynix, Micron Technology et Samsung, les trois principaux fabricants de mémoires DRAM, qui permettent de réaliser plusieurs tâches en parallèle, ont récemment affiché leur optimisme quant à l'évolution des prix dans le secteur. Le rebond inattendu en mars du secteur manufacturier en Chine, premier marché mondial pour les smartphones, a renforcé ces espoirs.

Samsung mise notamment sur ses smartphones compatibles avec les réseaux de téléphonie mobile de cinquième génération (5G) et un nouveau modèle pliable pour reprendre des parts de marchés en Chine aux fabricants chinois à bas coûts comme Huawei Technologies.

Des modèles chers

Mais ces modèles sont chers à fabriquer et pèsent sur la rentabilité du groupe, selon les analystes.

"Les nouveaux smartphones qui sortiront au second semestre ne vont pas nécessairement soutenir la division smartphones du groupe mais ils bénéficieront à l'activité de puces de Samsung car ces téléphones requièrent des puces à haute densité", a déclaré Park Sung-soon, analyste chez BNK Securities.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.