Sécurité informatique : la DGFIP met en garde contre les arnaques aux faux sites internet des impôts

Sécurité informatique : la DGFIP met en garde contre les arnaques aux faux sites internet des impôts
Pirate Internet hacker cyberattaque

Boursier.com, publié le vendredi 11 octobre 2019 à 16h22

Attention à l'adresse des sites que vous visitez !

Un site frauduleux impots.gouv.app imitant l'accès à l'espace particulier du site officiel impots.gouv.fr a tenté de subtiliser des informations personnelles des usagers pour voler les coordonnées de carte bancaire. "Très rapidement des actions ont été engagées pour faire fermer ce site malveillant qui usurpait l'identité de notre site. ll est désormais inopérant" explique Bercy.

La DGFIP vous invite à rester vigilants : pour vos démarches fiscales vérifiez toujours que vous êtes bien sur impots.gouv.fr, puis sur https://cfspart.impots.gouv.fr/ lorsque vous souhaitez accéder à votre espace particulier. Ne donnez jamais les références de votre carte bancaire !

La DGFIP rappelle qu'elle ne vous demande jamais de communiquer les coordonnées de votre carte bancaire (numéro et cryptogramme) pour payer un impôt, pour percevoir un remboursement ou encore pour compléter vos coordonnées personnelles. Il s'agit là de tentatives de fraude à la carte bancaire, le plus souvent via la promesse d'un remboursement d'impôts.

Pour plus d'information, rendez-vous sur impots.gouv.fr/portail/securite-informatique-soyez-vigilants...

Selon un pointage d'Europ Assistance dans le cadre de l'édition 2019 de son baromètre des cyber risques, conduite en partenariat avec LEXIS, près d'1 Français sur 4 connaissait une victime d'attaque ciblant des données confidentielles ou sensibles - de surcroît, 78% des Français considèrent une potentielle attaque contre leurs données personnelles comme un événement "hautement stressant". Ainsi, la prise de conscience concernant les cyber risques se généralise...

Quelles sont les principales inquiétudes des français face à la cybercriminalité ? 60% des sondés se disent très préoccupés par les paiements et achats en ligne, tandis qu'un sur deux s'inquiète pour la sécurité de leurs enfants et craigne une usurpation d'identité...

Des stratégies de protection en décalage avec les préoccupations

Un tiers des Français (32%) déclare modifier fréquemment leurs identifiants, mots de passe et certificats numériques... Plus alarmant encore, si la majorité d'entre eux révèle disposer d'une solution antivirus ou antimalware sur leur ordinateur, moins de la moitié déclare utiliser un service similaire sur leur smartphone ou sur leur tablette. Cette statistique est particulièrement inquiétante dans la mesure où désormais, plus de la moitié du trafic web mondial s'effectue sur ces supports...

Par ailleurs, la moitié (48%) des répondants français disent ne pas savoir comment gérer une éventuelle compromission de leurs données personnelles. Cela explique pourquoi un nombre similaire de Français (47%) déclarent ne pas avoir un sentiment de contrôle sur les informations en ligne les concernant.

Ce sentiment est accentué par le fait que 51% des Français pensent que les entreprises et les institutions n'en font pas assez pour protéger leurs données personnelles !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.