Sept pays en défauts souverains en 2020, un record selon S&P

Sept pays en défauts souverains en 2020, un record selon S&P©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 13 avril 2021 à 14h25

À fin 2020, sept émetteurs souverains étaient notés "CCC+" et au-dessous, ce qui suggère que les défauts pourraient rester élevés dans les années à venir.

À fin 2020, sept émetteurs souverains étaient notés "CCC+" et au-dessous, ce qui suggère que les défauts pourraient rester élevés dans les années à venir.

Les défauts d'emprunteurs souverains ont atteint un record de sept en 2020... La pandémie de COVID-19 et la chute des prix du pétrole ont en effet pesé sur la qualité du crédit au plan mondial, selon les données fournies par S&P Global Ratings. Les pays concernés - l'Argentine, Belize, l'Equateur, le Suriname, le Liban et la Zambie - étaient nommés "B" ou plus bas au début de l'année dernière, lit-on dans un communiqué publié mardi par l'agence de notation.

La liste ne compte que six pays pour sept défauts alors que le Suriname a été concerné à deux reprises. L'ensemble de ces défauts concerne des pays émergents ou frontières et tous, à l'exception de celui du Liban, sont directement liés au COVID-19, souligne S&P.

Souvent en catégorie spéculative

La plupart des 26 abaissements de notations souveraines en 2020 a concerné des émetteurs notés en catégorie spéculative dans les marchés émergents et frontières, lit-on dans le communiqué.

"Malgré des secousses sans précédent aux plans économique, social et sur les marchés financiers, les notations souveraines ont affiché de solides performances en 2020", écrit S&P.

Les défauts pourraient rester élevés

"Les souverains qui ont fait défaut étaient généralement notés au bas de notre échelle de notation avant l'occurrence du défaut", poursuit l'agence.

À fin 2020, sept émetteurs souverains étaient notés "CCC+" et au-dessous, ce qui suggère que les défauts pourraient rester élevés dans les années à venir, ajoute S&P.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.