SFR épinglé pour ses cafouillages à répétition en 2017

SFR épinglé pour ses cafouillages à répétition en 2017
SFR hall

Boursier.com, publié le jeudi 21 décembre 2017 à 18h44

Le magazine '60 Millions de consommateurs' attaque sans détour SFR, considéré comme un des mauvais élèves de l'année. L'opérateur décroche haut la main le titre peu envié de "cactus d'or", pour avoir "pourri" la vie de ses clients en 2017.

"Hotline inefficace, pannes interminables, réengagements à l'arrache, résiliations compliquées, le tout assaisonné de hausses de tarifs passées en plein été... La contre-performance est remarquable", énonce le magazine. Il affirme avoir reçu de nombreuses plaintes d'une partie des 14 millions de clients de la téléphonie mobile et des 6 millions de l'Internet fixe, après une année 2016 déjà compliquée.

Selon une étude menée par le magazine publiée l'an dernier, 38% des clients de SFR se disaient insatisfaits des prestations, contre 12% chez Orange et 7% chez Free. '60 Millions' rappelle que le patron Patrick Drahi a fait son mea culpa au mois de novembre face à des analystes financiers, en pleine débâcle boursière du titre d'Altice. "On vend mal nos produits et on ne s'occupe pas assez bien de nos clients", a-t-il admis.

Engie et Ryanair n'y échappent pas

Mais SFR n'est pas la seule société à se faire étriller. Engie reçoit le cactus de la pire pratique commerciale, se voyant reprocher d'avoir lancé "une armée de vendeurs à domicile" pour placer des contrats d'électricité, usant de "tous les moyens possibles, y compris le recours à l'esbroufe". Attaqué par EDF pour concurrence déloyale, le groupe a d'ailleurs été condamné à lui verser 150.000 euros de dommages et intérêts.

Enfin, la compagnie "low-cost" Ryanair reçoit le cactus de la défaillance, critiqué pour la cinquantaine de vols annulés chaque jour pendant six semaines cet automne et les 300.000 passagers laissés en plan.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU