SFR ne participera probablement pas à l'appel d'offres de la Ligue 1 (Alain Weill)

SFR ne participera probablement pas à l'appel d'offres de la Ligue 1 (Alain Weill)
Le patron d'Altice France Alain Weill, le 20 mars 2018 à Paris

AFP, publié le dimanche 29 avril 2018 à 03h04

Le patron d'Altice France Alain Weill juge, dans un entretien au Journal du Dimanche, "peu probable" que le groupe, qui détient les chaînes SFR sport, participe à l'appel d'offres pour les droits télévisuels de la Ligue 1 de football pour 2020-2024.

Interrogé sur la souscription du groupe à l'appel d'offres lancé cette semaine, le dirigeant a répondu : "c'est peu probable, et nous ferons des choix cohérents et raisonnables. Notre modèle fonctionne très bien sans ce championnat, aussi important soit-il".

Le groupe, qui compte rebaptiser son bouquet de chaînes sportives en "RMC Sport" cet été, détient déjà les droits de la Ligue des Champions pour 2018, en plus de ceux de la prestigieuse Premier League anglaise. 

Le groupe ayant l'obligation de diffuser certains matches de la Ligue des champions gratuitement, Alain Weill indique au JDD qu'il a l'intention de "lancer d'ici peu un appel d'offres en direction de ceux qui seraient intéressés par certains des matches que nous possédons".

Selon lui, "toutes les grandes chaînes se sont d'ores et déjà manifestées".

Quant à RMC Sport, elle diffusera outre les matches "des shows, des talks, comme RMC sait le faire de longue date", a-t-il ajouté.

"Un grand nombre de programmes de RMC passent déjà à la télévision, à l'image de la matinale de Jean-Jacques Bourdin, diffusée sur RMC Découverte. Il en sera de même pour le sport, l'objectif étant de parvenir à l'équilibre sous trois à quatre ans", a-t-il précisé.

Alain Weill annonce par ailleurs qu'une autre chaîne du groupe, gratuite celle-ci, Numero 23, sera probablement amenée à changer de nom "pour mieux tourner la page de sa première vie". 

Une refonte de la grille de cette chaîne a été récemment annoncée, avec de nouveaux engagements en faveur de la diversité, sur requête du CSA.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.