SNCF : 400.000 trains ont été supprimés en 2018

SNCF : 400.000 trains ont été supprimés en 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 16 août 2019 à 17h44

Conséquence de la longue grève du printemps et de la panne géante à Montparnasse.

Près de 400.000 trains ont été supprimés en 2018 en France par la SNCF, contre seulement 63.000 en 2017, conséquence de la longue grève du printemps mais aussi de l'incendie d'un poste électrique qui a provoqué une panne géante à la gare Montparnasse à Paris en plein mois de juillet.

La fréquentation a reculé de 3,3% sur un an, avec 3,7 millions de passagers quotidiens, indique l'Arafer (Autorité de régulation des activités ferroviaire et routières) dans son bilan annuel. La structure de la fréquentation a peu évolué depuis 2015, précise le document. En nombre de passagers, ce sont toujours les "trains du quotidien" qui concentrent 88,5 % de la fréquentation, alors que l'activité TAGV (trains aptes à la grande vitesse, Ndlr) domestique représente plus de la moitié des kilomètres parcourus, en raison des plus longues distances parcourues (447 km en moyenne), en comparaison des trajets moyens effectués en TER (50 km) ou en Transilien (15 km).

Des Ouigo deux fois plus nombreux

Le nombre de Ouigo, les trains "low-cost" de la SNCF, a presque doublé en 2018 et la part de cette marque atteint 5,5% du nombre de circulations TAGV domestiques en 2018 contre 2,9 % en 2017. "L'offre OUIGO semble par ailleurs se différencier nettement de l'offre TGV avec une capacité d'emport moyenne près de deux fois plus importante et des taux d'occupation supérieurs de plus de 8 points. La distance moyenne par circulation des services OUIGO dépasse quant à elle de 120 km celle des services TGV", observe l'Arafer.

Le taux de trains en retard à 5 minutes au terminus est resté constant à 12% pour les TER et a baissé légèrement à 10% pour les Transilien. Pour les services longue distance, le taux de retard augmente par rapport à 2017 quel que soit le seuil de retard considéré : 11% des TAGV domestiques, 15% des services internationaux et 13% des trains Intercités arrivent avec plus de 15 minutes de retard à leur terminus, soit des hausses respectives de 0,9, 3,4 et 2,8 points.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.