SNCF : 65% des Français se disent favorables à la réforme !

SNCF : 65% des Français se disent favorables à la réforme !
SNCF logo gare train

Boursier.com, publié le vendredi 16 mars 2018 à 21h47

Au lendemain de l'annonce d'une grève perlée de trois mois, pendant deux jours sur 5, à partir du 3 avril, une grande majorité des Français ne semble pas prête à soutenir les cheminots dans leur bataille contre le projet de réforme de la SNCF.

Ainsi, selon un sondage Elabe réalisé pour 'Nice Matin' et publié vendredi, près des deux tiers des Français (65%) considèrent ainsi que cette réforme est "bonne pour l'avenir" de la SNCF. Un peu plus d'un tiers (33%) estime en revanche qu'elle sera "mauvaise" pour le futur de l'entreprise publique.

Une minorité approuvent l'appel à la mobilisation des syndicats

Concernant le mouvement de grève, 43% des personnes interrogées se disent "hostiles" ou "opposés" à l'appel à la mobilisation, tandis que 22% se disent indifférents et qu'un tiers (34%) l'approuvent. A noter que le sondage a été réalisé les 13 et 14 mars (*), c'est à dire juste avant l'annonce par les syndicats de la SNCF des modalités de leur grève, faite le jeudi 15 mars.

Malgré tout, les agents de la SNCF bénéficient d'une assez bonne image auprès des Français. 61% des personnes interrogées disent avoir une "bonne opinion" des agents SNCF contre 39% qui en ont une "mauvaise opinion".

"Un conflit intensif sur une très longue durée"

Jeudi, les quatre organisations représentatives à la SNCF (CGT, Unsa, CFDT, SUD-rail) ont appelé le personnel de la société ferroviaire à faire grève juste après le week-end de Pâques, pendant "2 jours sur 5 à compter du 3 avril", et ce jusqu'au jeudi... 28 juin prochain !

"L'intersyndicale constate que le gouvernement n'a aucune volonté de négocier" et "prend la responsabilité (d'un) conflit intensif sur une très longue durée", a déclaré Laurent Brun de la CGT Cheminots à l'issue de la réunion de l'intersyndicale.

Suppression du statut de cheminot pour les nouveaux entrants

Le conseil des ministres a examiné mercredi la loi d'habilitation qui permet au gouvernement de procéder à cette réforme par ordonnances. La réforme prévoit la suppression du statut des cheminots pour les nouveaux embauchés, ainsi que l'ouverture totale du rail à la concurrence d'ici à 2020, et la modification du statut de la SNCF, qui passera d'établissement public à société par actions.

En revanche, les avantages en nature des salariés, sous forme de billets de train quasi-gratuits, seront préservés.

(*) L'enquête d'Elabe a été réalisée en ligne les 13 et 14 mars, auprès de 1.000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
25 commentaires - SNCF : 65% des Français se disent favorables à la réforme !
  • avatar
    hello1943 -

    Faux problème
    la SNCF est un service public et il coute bien entendu comme n'importe quel service public
    par contre il ne faut pas donner au personnel plus qu'au secteur privé
    il n'y a a pas de concurrence et à force de vouloir toujours plus on arrive à des situations ubuesques !
    Il me semble qu'un "stop pas plus" aurait été plus correct vis à vis des usagers non fonctionnaires
    ce sont eux qui paient tous ces avantages qui les font réver !!
    mais outre les grèves que j'ai bien connues dans la région parisienne ! leur jusqu'auboutisme finit par exaspérer
    ne pas enlever les avantages mais ne plus embaucher avec cela me semble correct et révisr légèrement quelques avantages hors d'âge
    nous a t on demander si nous étions d'accord pour travailler une voir deux années de plus ??
    j'ai l'impression que ce sont toujours les mêmes qui en paient le prix !!
    Solidarité ???

  • avatar
    hello1943 -

    Faux problème
    la SNCF est un service public et il coute bien entendu comme n'importe quel service public
    par contre il ne faut pas donner au personnel plus qu'au secteur privé
    il n'y a a pas de concurrence et à force de vouloir toujours plus on arrive à des situations ubuesques !
    Il me semble qu'un "stop pas plus" aurait été plus correct vis à vis des usagers non fonctionnaires
    ce sont eux qui paient tous ces avantages qui les font réver !!
    mais outre les grèves que j'ai bien connues dans la région parisienne ! leur jusqu'auboutisme finit par exaspérer
    ne pas enlever les avantages mais ne plus embaucher avec cela me semble correct et révisr légèrement quelques avantages hors d'âge
    nous a t on demander si nous étions d'accord pour travailler une voir deux années de plus ??
    j'ai l'impression que ce sont toujours les mêmes qui en paient le prix !!
    Solidarité ???

  • avatar
    LUZIA -

    Le gouvernement refuse de négocier (d après les syndicats) ! ! Mais NÉGOCIER QUOI ? ? Ils sont déjà gavés d'avantages par rapport aux autres travailleurs...... Demandez à un maçon s'il est aussi bien loti. RETRAITE après plus de 42 ans.

  • avatar
    CHAMAT -

    Sondage truqué, favorable à la politique de macron. Les journaleux sont de mèche avec dieu!

  • avatar
    fremil -

    favorable a la réforme ;mais il faut le faire a EDF car on paye le courant des salariés d'EDF qui se chauffent a 25 degré l'hiver
    avec les fenètres ouvertes.