SNCF : Jean-Pierre Farandou espère un regain d'activité en 2023

SNCF : Jean-Pierre Farandou espère un regain d'activité en 2023
agents sncf masqués dans une gare

Orange avec Boursier.com, publié le lundi 01 mars 2021 à 16h02

"On se prépare pour rebondir le plus vite possible, le plus fort possible, quand la crise sera terminée", explique le président de la compagnie.

"On se prépare pour rebondir le plus vite possible, le plus fort possible, quand la crise sera terminée", explique le président de la compagnie.

Le président de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, a tablé dimanche sur un retour en 2023 d'une activité sur les rails comparable à celle de la période précédant l'épidémie de COVID-19.

"En 2021, si tout va bien, il y aura encore une petite perte mais moindre qu'en 2020. En 2022, l'objectif c'est zéro, et à partir de 2023, le retour à toute l'activité qu'on avait connue en 2019, certaines de nos filiales faisant beaucoup mieux", a-t-il déclaré sur LCI.

"Rebondir le plus vite possible"

"On se prépare pour rebondir le plus vite possible, le plus fort possible, quand la crise sera terminée", a ajouté Jean-Pierre Farandou, qui dirige la SNCF depuis novembre 2019.

En 2020, le groupe ferroviaire a enregistré une perte nette de trois milliards d'euros pour un chiffre d'affaires de 30 milliards, en recul de 14% par rapport à 2019.

Les activités de transport de voyageurs ont plongé l'an dernier, avec une baisse de fréquentation de 48% pour l'ensemble de la "Grande Vitesse ferroviaire" (TGV INOUi, OUIGO, Eurostar, Thalys etc.), dont -45% en France.

Le groupe a "limité la casse"

La SNCF explique avoir "limité la casse" en adaptant son offre et sa politique commerciale, ce qui a permis un rebond marqué des ventes de billets lors des vacances d'été et d'hiver...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.