SNCF: la grève a déjà coûté "une centaine de millions d'euros"

SNCF: la grève a déjà coûté "une centaine de millions d'euros"
Le patron de la SNCF Guillaume Pepy, le 12 mars 2018 à Paris

AFP, publié le lundi 09 avril 2018 à 10h06

La grève a déjà coûté "une centaine de millions d'euros" à la SNCF, a déclaré lundi son patron, Guillaume Pepy, sur RMC et BFMTV.

Le coût de la grève, "c'est de l'ordre de 20 millions d'euros par jour" pour la SNCF, a déclaré M. Pepy. "C'est l'équivalent de deux autorails neufs par jour."

Ce lundi, la grève est "toujours très suivie, mais il y a quand même plus de trains que la dernière fois", a estimé M. Pepy. "Ce que je constate, c'est que la France n'est pas paralysée", a-t-il affirmé. Mais "les clients sont lourdement pénalisés".

Il a souligné le préjudice subi par les entreprises ayant recours au transport ferroviaire pour les marchandises: "il ne faut jamais l'oublier, les entreprises industrielles en France sont également pénalisées".

"Lorsque des clients de trains de marchandises voient que le fret n'est pas fiable (...) ils passent à la route et c'est très difficile de les faire revenir", s'est-il inquiété.

Au quatrième jour de mobilisation, avec 43% de grévistes lundi parmi les personnels indispensables à la circulation des trains - conducteurs, contrôleurs, aiguilleurs -, le mouvement des cheminots faiblit légèrement par rapport à la première séquence de mobilisation mardi et mercredi derniers (48%).

D'après la SNCF, si la mobilisation des conducteurs - 74% de grévistes lundi - est intacte, celle des autres métiers faiblit, alors que débute l'examen dans l'Hémicycle de la réforme ferroviaire que le gouvernement entend mener "jusqu'au bout".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.