SNCF : le gouvernement réitère son soutien au patron Guillaume Pépy

SNCF : le gouvernement réitère son soutien au patron Guillaume Pépy
SNCF logo gare train

Boursier.com, publié le jeudi 24 mai 2018 à 10h38

Les syndicats réclament la tête de Guillaume Pépy, le patron de la SNCF, au lendemain des résultats de la consultation syndicale lancée la semaine dernière. Une écrasante majorité (94,97%) des cheminots se sont dits opposés à la réforme du rail, selon ce vote qui n'est reconnu ni par la SNCF ni par le gouvernement.

Sud-Rail a demandé dans la foulée la démission de Guillaume Pepy, président du directoire de la SNCF et PDG de SNCF Mobilités. La CGT est plus mesurée, et s'est contentée de l'appeler à "tirer les conséquences" du vote. La CFDT et l'Unsa pensent pour leur part que la confiance envers la direction est largement entamée.

Soutien du gouvernement

Le gouvernement a répété son soutien au patron de la SNCF jeudi matin, par la voix de son porte-parole. "La question du maintien de Guillaume Pepy à la tête de l'entreprise n'est pas posée", a dit Benjamin Griveaux sur Europe 1. "C'est une responsabilité collective, l'état de la SNCF aujourd'hui, c'est la responsabilité des gouvernements qui se sont succédé depuis 30 ans dans notre pays et donc il n'est pas question de jeter l'opprobre sur un tel ou un autre", a-t-il poursuivi.

Les syndicats devraient s'appuyer sur le résultat du vote, à la veille de leur prochain rendez-vous avec le Premier ministre, Edouard Philippe, qui doit faire des annonces, en particulier sur l'équilibre financier de la SNCF. Mais, pour l'exécutif, c'est aux parlementaires qu'il appartient de se prononcer sur le devenir du système ferroviaire...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU