SNCF : pourquoi la mobilisation s'essouffle

SNCF : pourquoi la mobilisation s'essouffle
SNCF logo gare train

Boursier.com, publié le jeudi 03 mai 2018 à 07h55

Le trafic ferroviaire sera de nouveau perturbé à partir de mercredi soir jusqu'à samedi matin en France, avec le septième épisode de 48h de la grève des cheminots contre la réforme de la SNCF du gouvernement.

La direction de la compagnie ferroviaire note cependant un essoufflement du mouvement dans ses dernières prévisions... Selon Alain Krakovitch, directeur général de SNCF Transilien, le taux d'agents soumis à déclaration ayant annoncé leur intention de faire grève est de 29,8% contre 32,2% le 24 avril, "dernier jour ouvrable comparable avec la situation de demain, 3 mai."

Baisse sensible

La direction de la SNCF annonce une proportion de conducteurs (52% contre 77%), de contrôleurs (40% contre 61%) et d'aiguilleurs (23% contre 38%), en baisse sensible par rapport au début du mouvement.

Dans le détail, la SNCF prévoit jeudi un TGV sur deux, un Transilien sur deux, deux TER sur cinq, un train Intercités sur trois, ainsi que trois trains sur cinq à l'international.

Rencontre à Matignon lundi

Depuis le 3 avril, les quatre syndicats représentatifs de la compagnie ferroviaire (CGT, Unsa, Sud et CFDT) observent une grève intermittente, avec deux jours d'arrêt de travail sur cinq, contre le projet gouvernemental prévoyant entre autres l'ouverture du secteur à la concurrence et la fin de l'embauche au statut de cheminot.

La SNCF a annoncé des mesures de dédommagement pour les usagers ayant été pénalisés par les perturbations survenues depuis le début du mouvement.

Les représentants des cheminots en grève, qui ont cessé depuis le 19 avril de participer aux réunions de concertation avec la ministre des Transports, Elisabeth Borne, seront reçus le 7 mai par le Premier ministre, Edouard Philippe pour tenter de trouver une issue à ce bras de fer...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.