SNCF: un 80e anniversaire sous le signe du patrimoine collectif

SNCF: un 80e anniversaire sous le signe du patrimoine collectif

Les Français sont invités à partager leurs reliques ferroviaires soit en les numérisant soit en les déposant à des guichets éphémères en mars et avril pour les prêter ou les donner

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 11 janvier 2018 à 14h28

La SNCF, ce ne sont pas que pannes et retards à répétition: l'entreprise place les célébrations de son 80e anniversaire cette année sous le signe du patrimoine et des "histoires partagées" avec les Français, avec une grande collecte de souvenirs personnels et une plongée dans les archives audiovisuelles.

Pour le groupe public, le but du jeu n'est pas - officiellement, du moins - de redorer son blason après les incidents qui ont terni sa réputation ces derniers mois, notamment en décembre dans les gares parisiennes. 

"On a souhaité avoir une célébration qui soit tout à la fois digitale, plutôt portée sur l'avenir - bien qu'évoquant le passé - et plutôt portée sur le lien qui unit la SNCF à la nation", a résumé à l'AFP son directeur général adjoint, Mathias Vicherat.

La SNCF "est une entreprise qui, même si elle fait l'objet de critiques, est dans le coeur des Français. C'est un morceau de France, et cette dimension-là nous importait", a-t-il expliqué.

Pour mettre en valeur les "histoires partagées" avec les Français, le groupe fait appel à ceux qui ont conservé "des photos, des films, des billets, des publicités, des carnets de notes, des dossiers ou des petits objets ferroviaires".

Et il y en a beaucoup, puisqu'"il y a un Français sur quatre ou cinq qui a un cheminot dans sa famille", a relevé M. Vicherat.

A l'image de la "Grande Collecte" lancée en 2014 pour récupérer des souvenirs de la Grande Guerre, ils sont invités à partager leurs reliques ferroviaires: soit les numériser sur le site dédié www.collection80.sncf.com, soit les apporter à des guichets éphémères qui seront ouverts en mars et avril, pour les prêter ou les donner.

Ces documents et objets seront versés aux archives de la SNCF - et donc au patrimoine national, insiste la société. Ils seront présentés en ligne, tandis qu'une exposition tournera à travers la France au second semestre après avoir été présentée à Paris.

- train-exposition -

"Les collaborateurs et anciens collaborateurs du groupe SNCF qui aiment écrire" sont invités à participer à un "concours autobiographique", placé sous le patronage de Louis Gallois qui dirigea la compagnie pendant dix ans, de 1996 à 2006.

Autre regard vers le passé, la SNCF et l'Institut national de l'audiovisuel (Ina) ont mis leurs archives en commun pour créer une "fresque chronologique" retraçant toute l'histoire ferroviaire, qui sera mise en ligne fin janvier ou début février sur le site (relooké) du groupe. 

Les deux vont aussi diffuser, notamment sur les réseaux sociaux et "peut-être un peu à la télé et dans certains cinémas", vingt "pastilles" reprenant différents thèmes ayant marqué ces 80 dernières années: les congés payés, la grande vitesse, la construction européenne...     

Un train-exposition va par ailleurs sillonner la France à l'automne, pour montrer "80 ans d'innovations technologiques", de la vapeur à l'Hyperloop, train hypersonique du futur.

La direction veut aussi faire "remonter des initiatives du terrain", appelant "tous ceux qui le souhaitent" à proposer des manifestations. Il y a une cagnotte à disposition pour eux.

Enfin, la SNCF accompagne son anniversaire d'une boutique en ligne, www.magasingrandtrain.sncf.com, qui vend des retirages de clichés historiques et des produits dérivés.

La Société nationale des chemins de fer français a été créée le 1er janvier 1938 par la fusion des grandes compagnies privées (Nord, Est, PLM, Paris-Orléans et Midi) et publiques (chemins de fer de l'Etat et d'Alsace-Lorraine), gérant désormais la quasi-totalité du réseau ferré du pays.

Pour ses 70 ans, elle avait organisé une grande exposition au Grand-Palais, à Paris.

 
2 commentaires - SNCF: un 80e anniversaire sous le signe du patrimoine collectif
  • avatar
    viceny -

    Célébrer leurs défaillances quotidiennes, ils ne manque pas d´ímaginations ce service de l état.Ils leurs en manque surtout dans l´efficacité.Forcément quand on nomme des PDG amis et recyclés, on voit le résultat..

  • avatar
    luciditas -

    Je n'ai jamais eu l'impression que la SNCF faisait partie du patrimoine collectif de mon pays.
    De la dette de la France et des impôts que cela m'oblige de payer, ça oui...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]