SNCF : vers la reprise de 35 MdsE de dette d'ici à 2022 ?

SNCF : vers la reprise de 35 MdsE de dette d'ici à 2022 ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 22 mai 2018 à 06h16

Le gouvernement prévoirait de reprendre en deux temps environ les trois quarts de la dette de la SNCF... Selon des informations publiées par le site internet des 'Echos', l'Etat envisage de reprendre environ 35 milliards d'euros sur les 47 MdsE de la dette de SNCF Réseau, en deux temps, en 2020 puis en 2022.

Le principe de la reprise de la dette déjà acté

L'évolution du groupe ferroviaire vers le statut de société anonyme imposant à SNCF Réseau de contenir sa dette en-deçà de 10 à 12 MdsE, "le projet du gouvernement serait donc de délester à terme d'environ 35 MdsE la future société", selon le quotidien économique, qui cite "deux sources" non identifiées.

Le gouvernement avait déjà acté le principe d'une reprise de la dette de la SNCF, mais sans en préciser le montant ni le calendrier. Lundi soir, ni Matignon, ni le ministère des Transports n'avaient réagi aux informations du quotidien économique.

11ème épisode de grève mercredi et jeudi à la SNCF

Le gouvernement, qui vise un retour du système ferroviaire à l'équilibre financier à la fin du quinquennat, compte atteindre cet objectif "par une diminution de la charge de la dette, des gains de productivité supplémentaires par SNCF Réseau, et une contribution financière accrue de SNCF Mobilités, l'entité chargée de faire rouler les trains", poursuivent 'Les Echos'.

La reprise de la dette fait partie des principales revendications des syndicats de cheminots, qui vont mener mercredi et jeudi, le 11ème épisode de leur grève perlée entamée le 3 avril dernier.

Le projet de réforme présenté au Sénat cette semaine

Après l'Assemblée nationale, qui a déjà approuvé le 17 avril le projet de réforme ferroviaire, le Sénat doit entamer cette semaine l'examen du projet de loi "pour un nouveau pacte ferroviaire" (qui ne traite pas de la question de la dette).

A la suite de négociations, la semaine dernière avec les syndicats réformistes CFDT et Unsa, le gouvernement prévoit d'introduire par voie d'amendement certaines concessions pour tenter de mettre fin au conflit social à la SNCF, le plus dur depuis l'élection d'Emmanuel Macron à l'Elysée.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.