SoftBank annonce être parvenu à un accord avec WeWork

SoftBank annonce être parvenu à un accord avec WeWork
Bureau du géant américain des espaces de travail partagés WeWork à Tokyo le 18 mai 2020.

AFP, publié le samedi 27 février 2021 à 12h46

La société d'investissement japonaise SoftBank a annoncé samedi être parvenu à un accord avec Adam Neumann et d'autres actionnaires du géant américain des bureaux partagés WeWork, sur fond d'informations de presse mentionnant que le cofondateur pourrait obtenir 50 millions de dollars de plus que prévu.

La société d'investissement japonaise SoftBank a annoncé samedi être parvenu à un accord avec Adam Neumann et d'autres actionnaires du géant américain des bureaux partagés WeWork, sur fond d'informations de presse mentionnant que le cofondateur pourrait obtenir 50 millions de dollars de plus que prévu.

SoftBank n'a fourni aucun détail sur cet accord qui met fin à la querelle découlant de son sauvetage de WeWork en 2019, d'abord perçu comme une belle histoire mais qui a rapidement dégénéré en une cascade de problèmes, WeWork brûlant de la trésorerie et annulant une augmentation de capital.

Selon le Wall Street Journal, SoftBank Group achèterait pour 1,5 milliard de dollars d'actions aux autres investisseurs, dont environ le tiers à  Adam Neumann, à peu près la moité de ce qu'avait d'abord envisagé la société d'investissement japonaise.

Mais selon la presse, l'accord accorderait au cofondateur controversé une rallonge imprévue de 50 millions de dollars, ainsi qu'un autre montant de 50 millions, pour couvrir ses frais juridiques, tandis qu'un prêt de la Softbank à hauteur de 430 millions de dollars serait prolongé de cinq ans.

Adamn Neumann et d'autres actionnaires de WeWork avaient poursuivi en justice SoftBank, l'accusant d'avoir trahi ses obligations en renonçant au plan de sauvetage de 3 milliards de dollars.

"Cet accord résulte de la volonté de toutes les parties de s'asseoir à la même table", pour trouver la meilleure solution pour l'avenir de WeWork, a déclaré Marcelo Claure, président exécutif de WeWork et directeur général de SoftBank.

Créé en 2010, WeWork s'est construit sur un modèle de bureaux partagés, qui alliait flexibilité et convivialité.

Le conflit juridique étant "derrière nous, nous sommes désormais entièrement concentrés sur notre mission de repenser l'espace de travail et répondre à la demande croissante d'espaces flexibles à travers le monde", a estimé Marcelo Claure.

Le succès de WeWork avait débouché sur une valorisation de 47 milliards de dollars en janvier 2020, le fondateur de SoftBank Masayoshi Son saluant publiquement la vision stratégique d'Adam Neumann, mais ensuite revue à la baisse.

Ce dernier avait ensuite été poussé vers la sortie en échange de généreuses compensations, WeWork perdant de l'argent et devant renoncer à une levée de fonds.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.