SoftBank et l'Arabie saoudite vont développer un méga-projet solaire

SoftBank et l'Arabie saoudite vont développer un méga-projet solaire
Le PDG de SoftBank Masayoshi Son lors d'une conférence de presse à Tokyo, le 7 février 2018

AFP, publié le mercredi 28 mars 2018 à 08h33

Le géant japonais SoftBank Group et l'Arabie saoudite vont développer un méga-projet solaire dans le royaume avec l'objectif de construire 200 gigawatts (GW) de capacités d'ici 2030, a-t-on appris mercredi auprès du groupe de télécoms.

Ce projet, pour lequel un partenariat a été signé en marge de la visite officielle du prince hériter saoudien Mohamed ben Salmane aux Etats-Unis, fait partie de la stratégie du royaume saoudien pour diversifier sa production énergétique, actuellement très dépendante du pétrole.

Le groupe japonais va investir dans ce projet via son colossal fonds d'investissement, SoftBank Vision Fund (SVF), créé en 2016 avec le soutien du principal fonds souverain saoudien et doté de près de 100 milliards de dollars.

L'objectif est de construire en plusieurs phases un total de 200 GW de capacités de production d'énergie solaire réparties dans tout le pays, a détaillé à l'AFP un porte-parole de SoftBank Group.

S'exprimant devant des journalistes à New York, le PDG de SoftBank Masayoshi Son a présenté ce projet solaire, qui intègrera également des capacités de stockage d'électricité, comme "le plus important" au monde. Son coût sera de "200 milliards de dollars", a-t-il précisé, selon une vidéo diffusée par l'agence Bloomberg News.

Une première étape sera lancée dès cette année avec l'installation de 7,2 GW, pour une mise en service devant "débuter en 2019", a indiqué le porte-parole. Son coût est estimé à 5 milliards de dollars, dont 1 milliard sera financé en capital et "viendra de SVF, tandis que le reste (4 milliards de dollars) sera du financement de projet" (par de la dette).

La vente de l'électricité produite par les premiers parcs installés contribuera au financement des phases suivantes, a expliqué M. Son. Et si les premiers panneaux solaires seront importés, une usine de fabrication de panneaux solaires sera construite "d'ici deux ou trois ans" dans le pays.

Cette annonce intervient quelques mois après le lancement par l'Arabie saoudite de son premier appel d'offres pour un projet d'énergie solaire. Le royaume saoudien veut notamment développer 9,5 GW de capacités d'énergies renouvelables d'ici 2023, à la fois dans l'éolien et le solaire.

Touché de plein fouet par la chute des cours du pétrole, le pays a lancé un plan baptisé "Vision 2030" pour relancer et diversifier son économie.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.