Soldes d'été : Bruno Le Maire "favorable" à un report de "3 à 4 semaines"

Soldes d'été : Bruno Le Maire "favorable" à un report de "3 à 4 semaines"©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 25 mai 2020 à 10h42

Selon le ministre de l'Economie, un report des soldes est nécessaire pour permettre aux commerces de "refaire leur trésorerie"...

Les soldes d'été décalés ? Alors que la date de début des rabais nationaux de 2020 est fixée au 24 juin, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a évoqué ce lundi un report de "trois à quatre semaines" du coup d'envoi des soldes d'été dans un contexte de déconfinement progressif du pays.

"Je suis favorable à un report des soldes, de trois à quatre semaines", a-t-il indiqué sur 'BFMTV-RMC', affirmant avoir "discuté avec les commerçants". "Il faut bien voir qu'ils ont perdu des semaines de trésorerie. Rideau fermé, pas un euro qui rentre dans les caisses", a expliqué le ministre.

Une déclaration qui conforte alors la position de la secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher, qui avait notamment estimé sur 'Cnews' qu'un report à la mi-juillet lui paraissait "quelque chose de censé". "Nous allons continuer à en discuter avec les fédérations des commerçants", a ajouté le ministre de l'Economie.

"Il faut pouvoir refaire sa trésorerie"

"Il faut imaginer ce que c'est quand on a une boutique de vêtements, de chaussures ou autre, et qu'on n'a rien vendu pendant trois mois, il faut pouvoir refaire sa trésorerie", a insisté le locataire de Bercy, pour qui "le déconfinement a été réussi".

S'"il y a une reprise qui s'est amorcée" dans certains secteurs comme le "bâtiment et la sidérurgie", la situation reste toutefois "plus contrastée dans les commerces", a également précisé le ministre de l'Economie.

Un report au moins au 22 juillet ?

Cette annonce a de quoi rassurer également la Fédération des Détaillants en Chaussures de France (FDCF), tout comme la Confédération des commerçants indépendants de France (commerce de détail indépendant, alimentaire et non alimentaire), qui plaidaient pour un report au moins au 22 juillet. L'Alliance du Commerce demandait de son côté un début des soldes au plus tard le 1er juillet.

Pour la Confédération des commerçants de France, qui a réclamé le rétablissement "du prix de référence", ce report des soldes permettra de répondre à une logique sanitaire, en évitant l'afflux de consommateurs après les huit semaines de confinement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.