Solvay supprime 600 postes pour "simplifier" son organisation

Chargement en cours
Une installation du groupe Solvay à Chalampe le 18 septembre 2014
Le groupe chimique annonce la suppression de 600 postes, dont 160 en France
Une installation du groupe Solvay à Chalampe le 18 septembre 2014 Le groupe chimique annonce la suppression de 600 postes, dont 160 en France
1/2
© AFP

AFP, publié le jeudi 29 mars 2018 à 10h14

Le groupe chimique belge Solvay a annoncé jeudi la suppression nette de 600 postes, dont 160 en France, sur un total de 24.500 collaborateurs à travers le monde, afin de "simplifier" son organisation.

"La simplification de l'organisation devrait entraîner une suppression nette de 600 postes, principalement dans les fonctions support dont 160 en France, 90 au Portugal et 80 au Brésil", a expliqué le groupe dans un communiqué.

Solvay estime que les fluctuations d'effectifs "naturelles, les départs volontaires et le reclassement interne devraient permettre d'atténuer cet impact".

Il s'engage aussi "à accompagner ses collaborateurs tout au long de cette étape de la transformation".

Le PDG de Solvay, Jean-Pierre Clamadieu, qui s'apprête à prendre la présidence d'Engie en mai, mais continuera de diriger le groupe chimique jusqu'à la fin de l'année, avait prévenu fin février, lors de la présentation des résultats 2017, que "la priorité" était désormais de "s'assurer que l'organisation du groupe" était "efficace".

Le projet "de simplification" de Solvay vise à adapter son organisation "à l'évolution de son portefeuille, désormais centré sur les matériaux de haute performance".

Dans le cadre de cette réorganisation, le chimiste "envisage de transformer son plus important centre de recherche, basé à Lyon, en un centre de chimie avancée de classe mondiale".

Le seul groupe belge du CAC 40 --indice regroupant les 40 plus importantes capitalisations boursières à Paris-- projette également "d'élargir ses capacités de recherche et d'innovation en science des matériaux avancés" à Bruxelles, où se trouve son siège social.

- Titre stable -

Ses activités basées à Paris et Aubervilliers, en banlieue parisienne, devraient être transférées sur ces deux nouveaux centres, en particulier à Lyon, pour y "concentrer la recherche et l'innovation".

Cette concentration impliquerait le transfert de 500 employés, échelonné sur quatre ans. 

"Le groupe a débuté aujourd'hui les procédures d'information consultation des représentants des salariés, qui devraient s'achever fin juin", explique-t-il dans son communiqué.

Le titre de Solvay restait stable après ces annonces (+0,13%), à 113,25 euros à la Bourse de Paris, vers 9H30 (7H30 GMT).

"Une indication des conséquences sur la performance financière de Solvay sur les trois prochaines années sera présentée lors des résultats du premier trimestre", le 3 mai 2018, a prévenu le groupe.

Le chimiste belge, fondé en 1863, a engagé ces dernières années un virage stratégique qui l'a conduit à délaisser les activités jugées moins prometteuses, comme le PVC, pour se développer dans les composants innovants, notamment à destination de l'aéronautique et de l'automobile.

Fin février, il avait annoncé une hausse mesurée de son excédent brut d'exploitation pour 2018, ce qui avait fait chuter le titre, malgré des résultats 2017 conformes aux attentes.

Le bénéfice net de Solvay, coté à Paris et Bruxelles, a progressé de 11% l'an passé, passant de 846 millions d'euros à 939 millions d'euros.

Son chiffre d'affaires s'est également accru, pour atteindre 10,125 milliards d'euros, contre 9,569 milliards d'euros en 2016 (+5,8%).

M. Clamadieu s'était félicité de cette "nouvelle année de croissance" et avait affirmé que "la transformation de Solvay en un groupe de matériaux avancés et de chimie de spécialités" était "maintenant accomplie".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.