Sommet de Singapour : qui va payer la note d'hôtel de Kim Jong-Un ?

Sommet de Singapour : qui va payer la note d'hôtel de Kim Jong-Un ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 11 juin 2018 à 06h08

Alors que Singapour se prépare à accueillir le sommet historique prévu mardi entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, cette dernière a fait savoir qu'il n'était pas question pour elle de régler la note d'hôtel de son dirigeant Kim Jong-Un et de sa délégation !

Il s'agirait d'une longue "tradition" nord-coréenne, qui a pris l'habitude, lors des déplacements de ses dirigeants à l'étranger, de faire payer la note par des tiers...

Selon les spécialistes du pays, il s'agit là d'une posture politique, et non de problèmes financiers parfois invoqués par une nation qui a englouti des milliards dans son programme nucléaire, dont le démantèlement est l'objet du sommet avec le président américain Donald Trump.

Des suites à 6.000$ la nuit

Ainsi, lors des récents J.O. d'hiver en Corée du Sud, qui ont marqué une étape décisive dans le réchauffement des relations entre les deux Corées, Séoul a dépensé l'équivalent de 3,6 millions de dollars pour héberger les sportifs et les représentants politiques de son voisin du nord. Séoul avait aussi payé la note nord-coréenne lors des Jeux asiatiques qui se sont tenus en Corée du Sud, en 2002 et 2014.

A Singapour, Kim Jong-Un pourrait être, selon la presse, logé soit au Fullerton Hotel, dont la suite présidentielle est à 6.000$ par nuit, ou au St. Regis où la suite présidentielle est facturée 6.700$ par nuit.

Singapour prêt à mettre la main au portefeuille

La question de la facture embarrasse les gouvernements : Washington a fait savoir qu'il aurait été prêt à payer, mais que c'est impossible dans les faits, car les Etats-Unis ne peuvent violer l'embargo économique que Washington a infligé à la Corée du Nord et à ses ressortissants...

Jeudi, Donald Trump n'a pas dû penser à ce détail lorsqu'il s'est dit prêt à inviter Kim Jong-Un aux Etats-Unis si le tête-à-tête de Singapour se passe bien...

Pour sa part, la Corée du Sud aimerait cette fois être exemptée de la corvée, tandis que Singapour, l'Etat hôte du sommet, a laissé entendre qu'il pourrait mettre la main au portefeuille, mais seulement pour couvrir une partie des dépenses.

Le prix Nobel de la Paix à la rescousse ?

Cette semaine, l'organisation ICAN (Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires), lauréate du Nobel de la Paix en 2017, a proposé d'aider la délégation nord-coréenne a régler sa note... L'ICAN est ainsi prêt à offrir une partie de son prix Nobel de 1,1 million de dollars à Kim...

En outre, jusqu'au dernier moment, on ignorait aussi encore comment Kim Jong-Un se rendrait à Singapour... Son jet privé est un vieil appareil de fabrication soviétique, dont le rayon d'action est en effet insuffisant pour couvrir la distance d'environ 4.700 km séparant Pyongyang de Singapour. Le leader nord-coréen a finalement atterri dimanche à l'aéroport Changi de Singapour dans un Boeing 747 de la compagnie publique chinoise Air China...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU