Sommet Macron-Merkel : l'immigration risque d'éclipser les autres débats

Sommet Macron-Merkel : l'immigration risque d'éclipser les autres débats©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 19 juin 2018 à 06h05

Le sommet franco-allemand prévu ce mardi à Berlin devrait être l'occasion pour Emmanuel Macron et Angela Merkel d'annoncer une série de projets concernant notamment l'harmonisation fiscale et l'avenir de la zone euro. Mais la crise politique qui a éclaté ce week-end en Allemagne autour de la question migratoire menace de confisquer la vedette lors de cette réunion...

Le "couple" franco-allemand bousculé par la question migratoire

Les deux dirigeants devaient pourtant acter mardi des projets attendus depuis des années, notamment la convergence de l'impôt sur les sociétés, ainsi qu'une démarche commune pour concevoir et fabriquer à deux l'avion et le char du futur, et poser les jalons d'une défense européenne, selon le site internet des 'Echos'.

Il sera aussi question de compléter le dispositif de sauvetage des banques en cas de crise, ainsi que de la transformation du Mécanisme européen de stabilité (MES) en un Fonds monétaire et enfin, de la création d'un budget autonome de la zone euro, qu'Emmanuel Macron juge indispensable pour éviter une nouvelle crise financière.

La CSU menace de faire éclater la coalition

Cependant, ces avancées tant espérées pourraient passer au second plan, dans la mesure où la chancelière allemande se trouve très affaiblie politiquement dans son pays. Lundi, la CSU (allié bavarois de la CDU de Mme Merkel au sein de la coalition au pouvoir) a lancé un ultimatum de deux semaines, jusqu'au sommet européen des 28 et 29 juin, à la chancelière Merkel pour trouver une solution européenne au défi migratoire.

A défaut, le ministre (CSU) de l'Intérieur Horst Seehofer menace de refouler tous les demandeurs d'asile ayant été enregistrés dans un autre pays de l'UE, le plus souvent l'Italie ou la Grèce, soit la quasi-totalité d'entre eux... L'exécution d'une telle menace mettrait fin à la coalition CDU/CSU-SPD, entraînant la chute de la chancelière et sans doute, l'organisation de nouvelles élections législatives.

Donald Trump ajoute de l'huile sur le feu

La chancelière, qui a reçu lundi le Premier ministre italien Giuseppe Conte, a promis de soutenir l'Italie dans l'accueil des migrants. Mme Merkel a souligné que la problématique des migrants devait être abordée déjà depuis l'Afrique du Nord, en Libye en particulier, et qu'il fallait pour cela collaborer avec l'agence onusienne pour les réfugiés, l'UNCHR.

De son côté, la Commission européenne a fait part lundi de son optimisme quant à l'obtention d'un accord sur les questions migratoires lors du Conseil européen de la fin juin.

Pour ne rien arranger, le président américain Donald Trump a choisi d'attiser les tensions lundi en critiquant la politique migratoire du gouvernement allemand. "Le peuple allemand est en train de se retourner contre ses dirigeants alors que l'immigration secoue la coalition déjà fragile de Berlin", a ainsi tweeté le président américain.

The people of Germany are turning against their leadership as migration is rocking the already tenuous Berlin coalition. Crime in Germany is way up. Big mistake made all over Europe in allowing millions of people in who have so strongly and violently changed their culture! >- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU