Sports d'hiver : bilan mitigé pour une saison en mal de soleil !

Sports d'hiver : bilan mitigé pour une saison en mal de soleil !©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 18 mai 2018 à 21h32

L'association professionnelle Domaines skiables de France (DSF) a publié vendredi sur son site internet le bilan de la saison de sports d'hiver 2017-2018 dans les stations françaises, qui a été caractérisée par de fortes chutes de neige, mais aussi un faible ensoleillement, ce qui a découragé certains clients.

Une fréquentation en hausse modérée

A première vue, le bilan est plutôt positif, avec une augmentation de 5% de la fréquentation sur l'ensemble de l'hiver 2017-2018, incluant les vacances de printemps, par rapport à 2016-2017. Toutefois, la base de 2016-2017 était basse, puisque cet hiver avait été marqué par un recul de 2% de la fréquentation, lié à un manque de neige. Si l'on compare 2017-2018 avec la moyenne des 4 hivers précédents, la hausse de la fréquentation s'est limitée à 1% cette année, regrette ainsi DSF.

Dans le détail, l'abondance de neige mais aussi le manque de soleil a découragé les skieurs les moins motivés. "Vent, pluie et neige se sont relayés sans cesse avec des niveaux d'ensoleillement particulièrement faibles sur l'ensemble des massifs", résume ainsi DSF. Dans ces conditions difficiles, "si les skieurs chevronnés ont eu tout leur contentement, l'absence notable d'accalmie entre décembre et mars n'a pas permis de tirer tout le parti d'un enneigement très abondant", déplore ainsi DSF dans son bilan.

Des vacances de printemps trop tardives

La profession s'élève aussi contre un autre facteur défavorable, à savoir le calendrier scolaire, caractérisé par une rentrée tardive après les vacances de Noël, le 8 janvier. Ce décalage s'est répercuté sur les vacances suivantes, jusqu'à celles de printemps qui ont débordé sur le mois de mai. Ce calendrier "a réduit de moitié la fréquentation enregistrée sur les domaines skiables pendant les vacances de printemps par rapport à 2017, en dépit des efforts de la filière pour promouvoir le ski de printemps", regrette DSF.

Les professionnels des sports d'hiver relèvent que sur les 10 dernières années, la fréquentation des stations françaises a fluctué entre 50 millions et 60 millions de journées-skieur, mais qu'il n'y a plus de hausse structurelle de la fréquentation.

Pour Pierre Lestas, Président de Domaines Skiables de France, la profession devra relever de nombreux défis pour franchir le seuil des 60 millions de journées-skieur, citant "la performance du parc immobilier de loisir des stations de montagne" ainsi que le recrutement de nouvelles clientèles, la gouvernance et les ressources des collectivités support de station.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU