Squats : 124 affaires déclarées en France depuis le début de l'année

Squats : 124 affaires déclarées en France depuis le début de l'année
immobilier poignée porte

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 26 mai 2021 à 15h39

75% de propriétaires ont récupéré leur logement avec la nouvelle loi, selon l'observatoire lancé par le ministère du Logement.

75% de propriétaires ont récupéré leur logement avec la nouvelle loi, selon l'observatoire lancé par le ministère du Logement.

Depuis le 1er janvier, une nouvelle loi permet d'accélérer les procédures d'expulsion des squatteurs. La ministre du Logement Emmanuelle Wargon a également lancé il y a un mois un observatoire des squats, et a livré un premier bilan chiffré ce mercredi sur RMC. Au total, 124 procédures ont été menées.

"Sur ces 124 procédures, on a traité un peu moins de 100 et on en a entre 25 et 30 qui sont encore en instance, (...) d'autres sont en cours de traitement", selon elle. "Il y a quelques cas où la loi n'est pas applicable notamment sur les locaux commerciaux ou lors de conflits entre un propriétaire et un locataire. La loi n'a pas à se substituer à la justice dans ces cas-là", a-t-elle poursuivi.

La majorité en Île-de-France

Selon les chiffres de l'observatoire, 52 squats ont été recensé en Île-de-France, 17 dans les Hauts-de-France, 16 en Provence-Alpes-Côte d'Azur et 13 en Occitanie. Ces quatre régions sont d'ailleurs sur-représentées puisqu'elle concernent 79% des dossiers enregistrés.

La loi ASAP (loi d'accélération et de simplification de l'action publique) a été votée en décembre 2020. Elle donne la main aux préfets pour expulser les squatteurs en 72h. Ils disposent de 48h pour répondre à la demande et 24h pour mettre en demeure les squatteurs de quitter les lieux, contre plusieurs années auparavant. Ces expulsions ne peuvent pas être interrompues par la trêve hivernale qui ne concerne que les locataires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.