StopCovid : à peine 2,5 millions de Français ont téléchargé l'application

StopCovid : à peine 2,5 millions de Français ont téléchargé l'application
cédric O numérique

Boursier.com, publié le jeudi 30 juillet 2020 à 14h22

"Je pense qu'on ne sera pas mécontents, si l'épidémie revient, d'avoir cet outil dans la panoplie de réponses sanitaires", a estimé le secrétaire d'Etat au Numérique Cédric O...

Où en est l'application StopCovid ? Près de deux mois après son lancement, l'outil de suivi de contacts, destiné à lutter contre la propagation du Covid-19, a été téléchargé entre 2 et 2,5 millions de fois, a indiqué Cédric O sur 'CNews' ce jeudi pour discuter de ses nouvelles attributions au poste de secrétaire d'Etat au Numérique.

"Je vous avoue que c'est un peu difficile de faire le bilan, c'est un peu tôt... Ma mission, en tant que secrétaire d'Etat chargé du Numérique, c'était de faire en sorte qu'il y ait cet outil. Il est sur la table, maintenant c'est à Olivier Véran et aux autorités de santé de décider comment ils veulent le déployer encore plus", a-t-il expliqué.

"Je pense qu'on ne sera pas mécontents, si l'épidémie revient, d'avoir cet outil dans la panoplie de réponses sanitaires", a également estimé le secrétaire d'Etat reconduit dimanche dernier avec un portefeuille élargi à la Transition Numérique et aux Communications électroniques.

Entre faible usage et controverses

Le 17 juin dernier, Cédric O avait indiqué à 'franceinfo' que StopCovid avait été activé par 1,7 million de personnes, soit par un peu plus de 2% de la population française. A noter que les chiffres donnés ce jeudi par le secrétaire d'Etat correspondent au nombre de téléchargements, et n'indiquent donc pas le nombre réel de personnes l'utilisant effectivement. Un utilisateur peut tout à fait télécharger puis supprimer l'application...

Pour rappel, l'outil de prévention du gouvernement, fonctionnant grâce à la technologie Bluetooth, permet d'alerter les utilisateurs qui auraient été en contact pendant 15 minutes et à moins d'un mètre d'une personne contaminée au Covid-19. Or, un chercheur en cybersécurité avait notamment révélé en juin que "les utilisateurs de StopCovid qui se déclaraient atteints par la maladie envoyaient à l'autorité de santé tous les contacts croisés pendant les 14 derniers jours"...

Outre ces enjeux autour des données personnelles, l'ONG Anticor avait saisi la justice pour des soupçons de favoritisme dans l'octroi à une filiale de Dassault Systèmes du contrat de maintenance de l'application, dont le coût est estimé entre 200.000 et 300.000 euros par mois, selon l'association...

L'application française parmi les moins téléchargées dans le monde

Lors d'un point d'étape de StopCovid qui s'est tenu fin juin, Cédric O avait alors fourni des chiffres sur les coûts mensuels de l'application, qui oscilleraient entre un minimum de 80.000 euros pour le mois de juillet et un maximum de 120.000 en décembre (hébergement informatique et maintenance et développement). "Ce coût augmentera" s'il y a une deuxième vague, avait-t-il ajouté.

Une étude du cabinet Sensor Tower dévoilée mi-juillet a révélé le taux d'adoption des applications gouvernementales de traçage. La France, qui n'a été adoptée que par 3,1% des Français selon l'enquête, se classait alors neuvième, loin derrière l'Australie (21,6%), la Turquie (17,3%) ou encore l'Allemagne (14,4%)...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.