StopCovid : l'ONG Anticor saisit la justice pour des soupçons de favoritisme

StopCovid : l'ONG Anticor saisit la justice pour des soupçons de favoritisme©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 10 juin 2020 à 16h36

L'association de lutte contre la corruption a déposé un signalement au procureur de la République, pointant l'absence d'appel d'offres pour la maintenance de l'application StopCovid, dont le coût dépassera les 200.000 euros par mois...

Après la polémique sur la protection des données personnelles, StopCovid fait désormais l'objet d'un signalement par Anticor auprès du parquet national financier. Selon les informations de 'L'Obs', l'association anticorruption, qui souhaite obtenir des explications sur le coût de l'application de traçage de contacts contre le Covid-19 lancée le 2 juin, a en effet déposé ce mercredi un signalement au procureur de la République.

Développé gratuitement par plusieurs acteurs privés et publics, l'outil du gouvernement aurait un coût d'exploitation de l'ordre de "200.000 à 300.000 euros par mois", d'après l'hebdomadaire qui cite une source proche des tractations entre l'Etat et ses prestataires. Ce sont d'ailleurs ces chiffres qui ont interpellé Anticor, qui juge ce prix "très supérieur aux pratiques du marché".

L'association, qui soupçonne des conflits d'intérêt et du favoritisme après les révélations du coût d'hébergement de l'application, a également pointé de possibles surfacturations et une atteinte aux règles de la commande publique, précise 'L'Obs', rappelant que "pour tout projet supérieur à 139.000 euros, le gouvernement doit recourir à un appel d'offres".

Pas d'appel d'offres

Or, selon l'ONG, StopCovid n'a pas donné lieu à un appel d'offres. Pour rappel, l'application, qui doit permettre à un utilisateur qui se découvre contaminé au Covid-19 d'alerter automatiquement tous les autres utilisateurs qu'il a croisés dans les deux semaines écoulées, a été développée bénévolement par plusieurs entreprises françaises réunies au sein d'une équipe pilotée par l'Inria, dont Capgemini, Dassault Systèmes, Orange ou encore Lunabee Studio...

La présidente d'Anticor Elise Van Beneden dit attendre du procureur l'ouverture d'une enquête. Dans le cas où il ne le fait pas, "nous réfléchirons à porter plainte", a-t-elle prévenu.

1,3 million "d'activations"

En début de semaine, le secrétariat d'Etat chargé du Numérique a indiqué au 'Parisien-Aujourd'hui-en-France' que le budget de fonctionnement était plutôt de l'ordre de 100.000 euros mensuels. Cédric O a par ailleurs promis "de faire bientôt toute la transparence sur les contrats liés à l'application". Le cabinet du secrétaire d'Etat a également assuré à 'RTL' que "le coût sera plus faible" que le chiffre évoqué par 'L'Obs'.

Six jours après le lancement de l'application StopCovid disponible sur les magasins d'applications de Google et d'Apple, le gouvernement a revendiqué 1,3 million "d'activations". Le secrétariat d'Etat au Numérique a tenu à préciser que l'activation inclut le téléchargement, puis l'ouverture de l'application par un utilisateur sur son smartphone...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.