StopCovid : seulement 14 alertes en 20 jours !

StopCovid : seulement 14 alertes en 20 jours !
cédric O numérique

Boursier.com, publié le mardi 23 juin 2020 à 15h44

Selon le secrétaire d'Etat chargé du Numérique Cédric O, depuis la mise en service de l'application, 14 utilisateurs ont reçu un message d'alerte leur indiquant un risque de contamination par le Covid-19...

Trois semaines après son lancement, StopCovid peine toujours à décoller... Ce mardi, Cédric O a tenu un point d'étape sur de l'outil de suivi de contacts, destiné à lutter contre la propagation du Covid-19. A cette occasion, le secrétaire d'Etat chargé du Numérique a donné des détails chiffrés sur la diffusion de l'application voulue par le gouvernement.

Depuis sa mise en service le 2 juin dernier, l'application qui repose sur le volontariat a ainsi été téléchargée 1,9 million de fois sur iOS et Android, avec plus de 1,8 million d'activations. Au total, 100.000 français ont installé l'outil de traçage numérique, sans toutefois la mettre en service...

Cédric O, qui dit vouloir être transparent "sur la réalité des chiffres", rapporte également 460.000 désinstallations, soit un utilisateur sur quatre qui n'a pas souhaité conserver l'application sur son smartphone après l'avoir téléchargée.

A titre de comparaison, son équivalent allemand a été téléchargé 6,4 millions de fois dans les 24 heures qui ont suivi son lancement...

"Baisse des craintes relatives à l'épidémie"

Pour l'heure, 20 jours après son lancement, StopCovid n'a donc émis que 14 alertes en France, c'est-à-dire que "14 personnes ont reçu une notification leur indiquant qu'elles devaient contacter leur médecin traitant car elles étaient contact à risque", a précisé le secrétaire d'Etat. Il explique ces faibles chiffres "par la baisse de l'inquiétude, des craintes relatives à l'épidémie".

Le secrétaire d'Etat s'est également voulu rassurant, alors que StopCovid fonctionnant grâce au Bluetooth a généré dernièrement de nombreux soupçons en matière de récolte des données personnelles. "L'application se déploie dans de bonnes conditions notamment en matière de vie privée... Je précise que des audits sont en cours ou devraient être mis en place dans les jours à venir, à la fois de la Cnil et du Comité de contrôle et de liaison indépendant, voté par les deux assemblées, qui enclenchera ses contrôles", a-t-il souligné.

Pour rappel, alors que l'application n'est censée envoyer sur le serveur que les informations concernant deux personnes qui se seraient croisées à moins d'1 mètre durant 15 minutes, un chercheur en cybersécurité avait notamment révélé le 11 juin dernier que "les utilisateurs de StopCovid qui se déclaraient atteints par la maladie envoyaient à l'autorité de santé tous les contacts croisés pendant les 14 derniers jours".

Les coûts de l'application

Enfin, Cédric O a également fourni des chiffres sur les coûts mensuels de l'application, qui oscilleraient entre un minimum de 80.000 euros pour le mois de juillet et un maximum de 120.000 en décembre (hébergement informatique et maintenance et développement). "Ce coût augmentera" s'il y a une deuxième vague, a-t-il ajouté... De plus, le budget présenté prévoit des dépenses optionnelles "d'appui au support utilisateur" de 50.000 euros par mois et des dépenses "liées au déploiement" de 30.00 euros par mois.

Début juin, l'association Anticor, qui a déposé un signalement au procureur de la République, pointant l'absence d'appel d'offres pour la maintenance de l'application StopCovid, avait estimé que le coût dépasserait les 200.000 euros par mois...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.