Tabac : forte baisse des ventes chez les buralistes en 2018

Tabac : forte baisse des ventes chez les buralistes en 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 01 mars 2019 à 15h55

Le prix du paquet de cigarettes monte encore en ce 1er mars. Les ventes de traitements d'aide à l'arrêt ont battu des records l'an dernier.

Le prix des paquets de cigarettes augmente de 50 à 60 centimes à compter de ce 1er mars, dans le cadre de la politique du gouvernement pour faire baisser le nombre de fumeurs en France. La hausse de la fiscalité sur le tabac va se traduire par deux augmentations cette année - la deuxième aura lieu en novembre, puis deux autres l'an prochain.

L'objectif est de faire monter le paquet à 10 euros d'ici 2020. Pour s'offrir un paquet de 20 Marlboro Red (les plus populaires en France), il faut désormais débourser 8,80 euros - le prix était de 8,20 euros depuis janvier.

Selon le bilan 2018 de l'OFDT, l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies, les hausses consécutives de prix depuis plusieurs mois ont fortement modifié le comportement des fumeurs. "À la suite de ces nettes augmentations, les ventes officielles de tabac s'établissent à 49.740 tonnes en 2018 contre 54.525 tonnes en 2017, soit une diminution de 8,8 %, à nombre de jours de livraison identique", peut-on lire dans le document.

Les ventes de cigarettes (80% du marché avec 40.232 tonnes) ont reculé l'an dernier de 9,1%, et celles tabac à rouler enregistrent un repli de 9,8%. En revanche, pour la première fois depuis 10 ans, d'autres types de tabac, en particulier les tabacs à pipe et à narguilé/chicha, progressent de 3,8%. Le bilan montre par ailleurs que les baisses des ventes dans le réseau des buralistes sont plus marquées dans les zones frontalières que sur le reste du territoire - un décalage "indiquant probablement un renforcement des achats transfrontaliers de tabac", selon l'OFDT.

Record pour les traitements d'aide à l'arrêt

Après avoir déjà bondi de 28% en 2017, les ventes de traitements d'aide à l'arrêt ont encore grimpé de 25% en "équivalents patients traités" en 2018. "Cette évolution intervient alors que le remboursement à 65% des substituts nicotiniques par l'Assurance maladie a remplacé progressivement le forfait de 150 euros par an et par personne", notent les auteurs du bilan.

Les hausses sont singulièrement observées pour le Champix (médicament de sevrage) et les ventes de timbres transdermiques. Ces derniers représentent désormais le segment du marché le plus important (47%) juste devant les substituts sous forme orale (près de 46%). Au total, le nombre de patients traités est estimé à 3,4 millions contre 2,7 millions en 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.