Taux de chômage quasi stable à 8,1% au 1er trimestre

Taux de chômage quasi stable à 8,1% au 1er trimestre©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 29 juin 2021 à 14h59

Le nombre chômeurs a atteint 2,4 millions de personnes en France (hors Mayotte), en hausse de 18.000 personnes sur le trimestre, selon les critères du BIT, qui permettent les comparaisons internationales.

Le nombre chômeurs a atteint 2,4 millions de personnes en France (hors Mayotte), en hausse de 18.000 personnes sur le trimestre, selon les critères du BIT, qui permettent les comparaisons internationales.

Le nombre de chômeurs en France est resté stable au premier trimestre, selon les derniers chiffres de l'Insee. Calculé selon les normes du BIT (Bureau international du travail), il n'a quasiment pas évolué (+0,1 point), à 8,1% de la population active, après un recul de 1,1 point le trimestre précédent. Il se situe 0,3 point au-dessus de son niveau un an auparavant et retrouve son niveau de fin 2019, avant la crise sanitaire.

Le nombre chômeurs a atteint 2,4 millions de personnes en France (hors Mayotte), en hausse de 18.000 personnes sur le trimestre, selon les critères du BIT, qui permettent les comparaisons internationales.

"Cette quasi-stabilité tranche avec les fortes variations de l'année 2020", écrit l'Insee. Au deuxième trimestre 2020, malgré une chute inédite de l'emploi, le taux de chômage avait reculé "en trompe-l'oeil" de 0,7 point. Un grand nombre de personnes avaient en effet basculé temporairement vers l'inactivité (halo autour du chômage ou inactivité hors halo), faute notamment de pouvoir réaliser des recherches actives d'emploi dans les conditions habituelles.

Crise et restrictions sanitaires

Au troisième trimestre 2020, le retour à un comportement plus habituel de recherche et un niveau d'emploi encore déprimé avaient conduit à un fort rebond du taux de chômage : +2,0 points. Enfin, au quatrième trimestre 2020, le taux de chômage s'était replié de 1,1 point, sous l'effet tout à la fois de la poursuite du rebond de l'emploi en moyenne sur le trimestre mais aussi de la légère baisse du taux d'activité en lien avec le deuxième confinement.

"Début 2021, la quasi-stabilité du taux de chômage résulte à la fois de celle du taux d'emploi et de la persistance d'un comportement de retrait d'activité, du fait de la crise et du maintien de restrictions sanitaires", détaille l'Insee.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.