Taxe numérique : qui sont les entreprises concernées ?

Taxe numérique : qui sont les entreprises concernées ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 20 mars 2019 à 18h22

Quelques acteurs français seraient assujettis à la taxe, à commencer par le spécialiste du ciblage publicitaire Criteo, ainsi que des sociétés aujourd'hui détenues par des groupes étrangers telles que Match.com.

La taxe sur le chiffre d'affaires du numérique voulue par le gouvernement français concernerait 26 entreprises, selon une étude du cabinet Taj citée par 'Les Echos' mercredi. Sans surprise, la majorité des entreprises concernées sont américaines, à l'image des célèbres GAFA : Google , Amazon, Facebook et Apple.

Les allemands Zalando (commerce électronique) et Axel Springer (groupe de presse) seraient aussi touchés, tout comme le néerlandais Randstad, spécialisé dans l'intérim.

Des Français dans la liste

Quelques acteurs français seraient également assujettis à la taxe, à commencer par le spécialiste du ciblage publicitaire Criteo, ainsi que des sociétés aujourd'hui détenues par des groupes étrangers telles que Match.com, le propriétaire de Meetic, le norvégien Schibsted, actionnaire de Leboncoin, et Rakuten, qui avait racheté Priceminister.

Toujours selon 'Les Echos', certaines entreprises françaises qui craignaient d'être soumises à cette taxe ne figurent finalement pas dans l'évaluation réalisée par Taj, parmi lesquelles Solocal (ex-Pagesjaunes), dont les ventes via sa place de marché seraient inférieures au seuil de la taxe, et le groupe hôtelier Accor.

La liste dressée par le cabinet Taj est purement hypothétique, Bercy n'ayant pas communiqué de données publiques. Voici les noms des 26 groupes cités :

Alibaba, Amadeus, Amazon, Apple, Axel Springer, Booking, Criteo, Expedia, Ebay, Facebook, Google, Groupon, Match.com, Microsoft, Randstad, Rakuten, Recruit, Sabre, Schibsted, Travelport Worldwide, Tripadvisor, Twitter, Uber, Verizon, Wish, Zalando.

3% sur les revenus

La loi qui instaure une taxe de 3% sur leur chiffre d'affaires numérique réalisé en France est effective à partir du 1er janvier 2019. Cet impôt national concernera les très grandes entreprises réalisant un chiffre d'affaires sur leurs activités numériques de 750 millions d'euros au niveau mondial et de plus de 25 millions d'euros sur le sol français.

La France avait imaginé à l'origine une taxe européenne mais elle n'est pas parvenue à lever les réticences de quatre pays - Danemark, Finlande, Irlande et Suède.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.