Taxes sur les carburants et le tabac : les recettes fiscales ont atteint 60 milliards d'euros en 2018

Taxes sur les carburants et le tabac : les recettes fiscales ont atteint 60 milliards d'euros en 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 30 octobre 2019 à 15h30

Une étude réalisée par le think thank Molinari dénonce l'hypertaxation des cigarettes et de l'essence en France.

"L'automobiliste et le fumeur ont été transformés en 'vaches à lait'"... Telles sont les conclusions de l'institut économique Molinari, qui s'est intéressé à la fiscalité sur deux produits dont les consommateurs ont du mal à se passer. Selon ses calculs, les taxes appliquées sur les carburants atteignent ainsi 166% du prix de vente hors taxe pour le SP-95 et 141% pour le gazole. Concernant les cigarettes, elles pèseraient jusqu'à 554%.

"Agrégées, ces fiscalités totalisaient 60 milliards d'euros en 2018. La TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) générait 33 milliards d'euros. Le DCT (droit de consommation sur le tabac) rapportait 13 milliards d'euros. La TVA sur ces produits et leurs droits d'accises générait 14 milliards d'euros", détaille le think thank libéral dans une étude révélée par 'Le Figaro'.

Cela représente "21% de la fiscalité des biens et services alors que les carburants et le tabac représentent 3,6% de la consommation des ménages", a affirmé la présidente de l'institut Molinari, Cécile Philippe, dans un communiqué.

Une fiscalité spécifique

Pour expliquer ce montant, le think thank rappelle que ces prélèvements spécifiques, aussi nommés "droits d'accise", sont eux aussi soumis à la TVA. Mais contrairement aux autres produits, les carburants et les cigarettes sont soumis à des taux de TVA plus élevés que le taux normal de 20%. "Les vrais taux de TVA sont donc de 40 à 44% pour les carburants et de 94% à 109% pour les cigarettes", révèle l'étude.

En septembre dernier, UFC-Que choisir avait d'ailleurs dénoncé ces fiscalités qui se combinent. L'association avait mis en ligne une pétition afin d'exiger au gouvernement la suppression de ce qu'elle considère comme "une double-peine fiscale".

Des surtaxes à l'origine des "Gilets jaunes"

Ainsi, pour les carburants par exemple, sur un litre de SP-95, facturé 1,51 euro, un automobiliste paie : 0,69 euro de TICPE, 0,14 euro de TVA sur la TICPE, 0,10 euro de taxe carbone. Le prix de production est de 0,46 euro.

L'institut Molinari rappelle par ailleurs que ces surtaxes ont été à l'origine du mouvement des "Gilets jaunes". "On comprend mieux dans ce contexte l'extrême sensibilité des consommateurs aux augmentations de fiscalité sur les carburants et cigarettes", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.