Taxes Trump : le Mexique et le Canada exemptés, sous conditions...

Taxes Trump : le Mexique et le Canada exemptés, sous conditions...©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 08 mars 2018 à 23h18

Le président américain Donald Trump a signé jeudi à la Maison Blanche les décrets instaurant des taxes sur l'importation d'acier et l'aluminium aux Etats-Unis, qui entreront en vigueur dans 15 jours. Le projet est finalement moins draconien que ne le craignaient certains observateurs, mais il pose les jalons de négociations pays par pays, aux antipodes du principe du multilatéralisme.

Ainsi, Donald Trump a expliqué que l'application de mesures protectionnistes serait "flexible" et au cas par cas. Elles épargneront deux des principaux partenaires des Etats-Unis, le Mexique et le Canada, mais seulement en attendant l'issue de la renégociation en cours de l'accord de libre-échange nord-américain Nafta (Alena), que Washington estime actuellement déséquilibré à son détriment. "J'ai le sentiment qu'il y aura un accord sur le Nafta", a déclaré jeudi soir Donald Trump...

Protéger les intérêts américains

Le montant des droits de douanes est confirmé à 10% sur l'aluminium et à 25% sur l'acier importé. Cependant, il s'agit de seuils de référence, qui pourront varier selon les pays, à la hausse comme à la baisse, et être révisés au fil du temps, a prévenu Trump dans un entretien avec la presse avant la signature des documents officiels. Il a ajouté que l'administration américaine serait "très juste" et "très flexible", mais qu'elle "protégerait les travailleurs américains".

Le président américain a laissé entendre que l'Australie serait elle aussi exemptée, soulignant que les Etats-Unis affichaient un excédent commercial avec ce pays, qu'il a qualifié de "pays formidable" et de "partenaire de long terme". Pour les autres pays, des négociations auront lieu au cas par cas, et les possibles exemptions dépendront notamment des relations militaires avec Washington.

Critiques envers l'Allemagne

Donald Trump a ajouté que "nous ferons quelque chose avec d'autres pays", mais il s'est montré très critique à l'encontre de l'Allemagne, sur la question des échanges, mais aussi sur ses dépenses en matière de défense au sein de l'Otan, jugées insuffisantes.

Ces annonces ont été perçues avec un certain soulagement à Wall Street, où l'indice Dow Jones a terminé jeudi en progression de 0,38% et le Nasdaq a gagné 0,42%. En revanche, le secteur sidérurgique et minier, qui espérait des mesures plus draconiennes, a perdu du terrain. Le fonds coté reflétant l'évolution du secteur, le SPDR S&P Metals & Mining, a ainsi chuté de 2%, avec des pertes notamment pour les titres United States Steel (-3%), AK Steel Holding (-4%), Nucor (-2,6%) et Century Aluminum (-7,5%).

Réactions très négatives dans le camp républicain

Si les marchés financiers ont bien digéré les annonces dans l'ensemble, sur le plan politique, de nombreux responsables et membres de la majorité républicaine du Congrès américain ont dénoncé jeudi les décisions du président Trump. Le président de la Chambre des représentants, Paul Ryan, jusqu'ici un fidèle allié de Trump a publié un communiqué annonçant platement : "je suis en désaccord avec cette décision et j'en crains les conséquences imprévues".

De son coté, le sénateur républicain Jeff Flake a annoncé le dépôt prochain d'une proposition de loi visant à annuler ces taxes. "Les guerres commerciales ne sont jamais gagnées, elles sont toujours perdues", a-t-il prévenu.

Elections de mi-mandat en novembre 2018

De nombreux économistes et experts craignent les risques de guerre commerciale, ainsi que la hausse prévisible des coûts pour les très nombreuses entreprises américaines consommatrices d'acier et d'aluminium, ce qui entraînerait des hausses de prix pour les consommateurs américains.

Or, toute atteinte au pouvoir d'achat des Américains remettrait en cause les effets positifs des baisses d'impôts adoptées fin 2017... Une perspective inquiétante pour les Républicains, alors que les élections de mi-mandat se profilent pour novembre 2018 outre-Atlantique...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU