Telecom Italia prévoit de supprimer jusqu'à 1.300 postes en Italie

Telecom Italia prévoit de supprimer jusqu'à 1.300 postes en Italie©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le lundi 08 mars 2021 à 17h57

Le premier opérateur télécoms italien évoque la crise sanitaire pour justifier cette décision.

Le premier opérateur télécoms italien évoque la crise sanitaire pour justifier cette décision.

Telecom Italia (TIM) prévoit de supprimer jusqu'à 1.300 postes cette année en Italie, a-t-on appris lundi auprès de deux sources syndicales. Ces réductions, que le premier opérateur télécoms italien justifie par la réorganisation de ses activités dans le contexte de la crise du coronavirus, affecteraient environ 3% de la main d'oeuvre de TIM, qui compte 42.600 employés dans la Péninsule.

Elles seront mises en oeuvre via un plan de départs volontaires en préretraite. La société envisage parallèlement des recrutements pour accélérer sa conversion vers le numérique, ont ajouté les mêmes sources.

Déjà en cours

La réduction des effectifs est déjà en cours chez Telecom Italia. Plus de 2.500 personnes ont quitté le groupe en 2020.

L'ancien monopole, dont le chiffre d'affaires en Italie a baissé l'an dernier de 7,7%, prévoit d'accroître ses activités de services, de développer une filiale d'informatique dématérialisée et de se renforcer dans les domaines de la cybersécurité, de la vidéo en ligne et des objets connectés.

Doublement des revenus

En vertu de ce plan de réorganisation sur trois ans présenté le mois dernier par l'administrateur délégué Luigi Gubitosi, Telecom Italia vise un doublement de ses revenus sur ces marchés dit "adjacents" qui ont rapporté l'an dernier près de 700 millions d'euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.