Télétravail : 48,5 minutes de plus par jour

Télétravail : 48,5 minutes de plus par jour©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 14 octobre 2020 à 11h09

Une étude américaine montre que les salariés à domicile sont beaucoup plus productifs. Près de neuf salariés sur dix souhaitent pouvoir choisir de travailler à domicile ou au bureau, selon une autre enquête.

Près de neuf salariés sur dix souhaitent pouvoir choisir de travailler à domicile ou au bureau une fois que les restrictions liées à la pandémie de coronavirus sur le lieu de travail auront été assouplies, selon un sondage publié mercredi par Cisco Systems. Ils souhaitent également disposer d'une plus grande autonomie sur leurs horaires, montre l'étude.

La pandémie liée au nouveau coronavirus a soudainement modifié la perception du télétravail, deux tiers des salariés sondés ayant développé une meilleure appréciation des avantages et inconvénients liés au travail à distance.

Format hybride

Alors que seulement 5% des personnes interrogées travaillaient la plupart du temps à domicile avant l'instauration des mesures de restrictions, 87% des salariés disent désormais vouloir avoir la possibilité de choisir où, comment et quand ils travaillent - dans un format hybride entre travail au bureau et travail à domicile, explique l'étude.

Dans ce contexte, les entreprises doivent modifier leur mode de fonctionnement pour aider à répondre aux nouvelles demandes de leurs salariés, notamment sur une communication efficace, déclare le vice-président de Cisco, Gordon Thomson.

48,5 minutes en plus chaque jour

Une autre étude, menée par des chercheurs de la Harvard Business School et de la New York University, montre que les salariés à domicile travailleraient en moyenne 48,5 minutes de plus par jour. Les e-mails et les agendas professionnels partagés de 3,1 millions d'employés aux États-Unis, en Europe (Paris, Oslo, Zurich, Madrid, Genève, Bruxelles, Londres) mais aussi au Moyen-Orient ont été passés au crible, sur une période de seize semaines, y compris pendant le confinement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.