Télétravail : dans les 16 départements confinés, les entreprises devront mettre en place des "plans d'action"

Télétravail : dans les 16 départements confinés, les entreprises devront mettre en place des "plans d'action"©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 23 mars 2021 à 15h34

Pour la Confédération des petites et moyennes entreprises, il s'agit d'"une paperasse de plus à remplir"...

Pour la Confédération des petites et moyennes entreprises, il s'agit d'"une paperasse de plus à remplir"...

Alors qu'un nouveau confinement est entré en vigueur samedi dernier pour 21 millions de Français afin d'endiguer l'épidémie de Covid-19, une version actualisée du protocole sanitaire en entreprise doit être publiée ce mardi sur le site du ministère du Travail. Le texte, qui a été présenté lundi soir aux partenaires sociaux, prévoit des règles plus strictes en entreprise et des mesures spécifiques pour les employeurs des 16 départements reconfinés.

La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) révèle que le nouveau protocole va imposer à toutes les entreprises, "quelle que soit leur taille, un plan d'action pour réduire au maximum le temps de présence sur site, tenant compte des activités télétravaillables au sein de l'entreprise, à présenter à l'inspection du travail en cas de contrôle".

Mais alors que 31% des salariés des entreprises dont l'activité le permet, pratiquent le télétravail, "une forme de lassitude prévaut et il devient de plus en plus difficile aux employeurs" d'imposer le travail à distance, souligne l'organisation patronale.

"Une paperasse de plus à remplir" selon la CPME

"De nombreux salariés disent souffrir d'isolement et souhaitent retrouver les locaux de l'entreprise", poursuit-elle, faisant ainsi remarquer que le gouvernement a choisi cette période difficile "pour menacer et imposer de nouvelles obligations administratives".

La CPME estime également que cette nouvelle mesure sera inefficace. "Nul doute qu'une paperasse de plus à remplir constituera un barrage efficace contre l'épidémie. Nul doute aussi que, dans la période actuelle, les chefs d'entreprise à la tête d'une TPE-PME apprécieront qu'à défaut de leur proposer une date de vaccination, on leur impose une nouvelle obligation", ironise-t-elle. "La créativité administrative n'a décidément plus de limite", ajoute-t-elle.

Les règles d'encadrement de la restauration d'entreprise durcies

Par ailleurs, le projet de nouveau "Protocole pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l'épidémie de Covid-19" va également durcir les règles d'encadrement de la restauration d'entreprise, comme le révèle 'Parisien'.

Ainsi, pour déjeuner au travail, il faudra être seul à table avec 8m2 de libre autour de soi, ou assis à son bureau dans les mêmes conditions d'espace. Le retour du panier-repas et l'organisation de "plages horaires" afin d'étaler le flux des salariés lors des pauses seront également préconisés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.