Télétravail : Elisabeth Borne appelle à "se remobiliser" !

Télétravail : Elisabeth Borne appelle à "se remobiliser" !
Elisabeth Borne, ministre du travail

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 05 février 2021 à 11h58

"Si on veut échapper à un nouveau confinement", le télétravail "fait partie des règles qu'il faut appliquer", a affirmé la ministre du Travail...

"Si on veut échapper à un nouveau confinement", le télétravail "fait partie des règles qu'il faut appliquer", a affirmé la ministre du Travail...

Face au relâchement, le gouvernement met de nouveau la pression sur le télétravail... Lors d'une conférence de presse afin de faire un point d'étape sur la situation sanitaire liée au Covid-19, le Premier ministre Jean Castex l'a réaffirmé jeudi soir : le travail à distance devient "impératif partout où c'est possible" en France.

Revenant sur les annonces du gouvernement et notamment sur le télétravail, Elisabeth Borne a confirmé un relâchement, alors que "toutes les tâches qui peuvent être faites à distance doivent être faites en télétravail" comme l'indique le protocole sanitaire en entreprise, a-t-elle rappelé ce vendredi sur 'France Bleu'.

"Donc si toute votre activité peut être faite à distance, vous devez être 5 jours sur 5 en télétravail, c'est la règle qui s'impose en entreprise", a-t-elle insisté... Or, "parmi tous les actifs qui peuvent facilement télétravailler, on a seulement 64% qui le font !", a précisé la ministre du Travail, citant une étude Harris Interactive pour son ministère...

"Chaque jour compte"

De plus, "parmi ceux qui peuvent télétravailler à 100%, on était à 45% en novembre, et on est tombé à 30%. C'est 2,5 millions de salariés qui pourraient télétravailler, mais qui ne le font pas", a poursuivi Elisabeth Borne, avant d'ajouter : "Il faut absolument qu'on se remobilise !".

Elle évoque d'ailleurs deux objectifs : "réduire la part de ceux qui ne télétravaillent pas du tout" ; et "ceux qui télétravaillent un peu aujourd'hui - un, deux ou trois jours par semaine -, doivent faire au moins un jour de télétravail en plus". "Chaque jour compte", a-t-elle encore estimé...

Le télétravail pour "échapper à un nouveau confinement"

Si elle dit comprendre les difficultés rencontrées par les salariés en télétravail depuis plusieurs mois, Elisabeth Borne, qui a d'ores et déjà demandé à l'Inspection du travail de renforcer ses visites d'entreprises, a tenu à rappeler que le télétravail restait "une bonne façon de lutter contre le virus". "Si on veut échapper à un nouveau confinement, cela fait partie des règles qu'il faut appliquer", a-t-elle prévenu...

"Depuis le déconfinement, il y a déjà eu 65.000 visites en entreprise", a précisé la ministre. "Dans le cadre de ces visites, les inspecteurs peuvent "conseiller, accompagner, ils peuvent aussi contrôler et sanctionner". a-t-elle ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.