Télétravail : "on a besoin de se voir", estime le patron du Medef

Télétravail : "on a besoin de se voir", estime le patron du Medef©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 04 juin 2020 à 12h58

Le télétravail, encouragé depuis le début de la crise sanitaire, ne doit pas devenir la norme, estime Geoffroy Roux de Bézieux.

Le télétravail a littéralement explosé en France, pendant le confinement lié à la crise sanitaire. Les diverses études et les chiffres du gouvernement ont montré que 30 à 40% des Français ont travaillé depuis chez eux ces dernières semaines, et beaucoup continuent d'ailleurs de privilégier cette solution.

"Le télétravail n'est pas l'alpha et l'oméga", a pourtant estimé jeudi matin sur Europe 1 le patron du Medef. "Le télétravail a amené beaucoup de satisfaction pour certains salariés, mais aussi des contraintes, parfois des 'burn-out', des problèmes de management au sein des entreprises", a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux.

"On a besoin de se parler"

"On a besoin de retourner au travail, de se voir, de se parler et puis on a besoin de recréer de la richesse tous ensemble, et recréer de la richesse, c'est aussi être présent physiquement dans les entreprises", selon lui. Une nuance cependant, pour ceux qui travaillent en région parisienne : "on sait bien bien qu'il y a le problème des transports en commun, qui sont limités dans leur débit", a admis le patron du Medef.

Une enquête publiée le 9 mai par Malakoff Humanis, soit juste avant la première phase du déconfinement en France, montrait que 73% des collaborateurs qui le pratiquent souhaitaient la poursuite du télétravail, que ce soit "de manière régulière" (pour 32%) ou "ponctuelle" (41%). De nombreuses entreprises promeuvent d'ailleurs un retour progressif au travail, au moins jusqu'à cet été, avec par exemple des mouvements de rotation permettant de respecter les règles de distanciation dans les bureaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.