Tempêtes: 200 millions d'euros de dégâts, selon une estimation provisoire

Tempêtes: 200 millions d'euros de dégâts, selon une estimation provisoire

Dommage causé par la tempête Eleanor à Wimereux, dans le nord de la France, le 6 janvier 2017

A lire aussi

AFP, publié le samedi 06 janvier 2018 à 16h27

Le passage en France des tempêtes Carmen et Eleanor a occasionné plus de 150.000 sinistres, pour un coût estimé à environ 200 millions d'euros, selon une première estimation de la Fédération française de l'assurance (FFA).

"Sur le strict plan matériel, on est sur des tempêtes classiques hivernales avec beaucoup de sinistres, mais des sinistres d'un faible montant, il s'agit plutôt de vitres cassées, de cheminées arrachées, etc." a souligné samedi auprès de l'AFP Stéphane Pénet, directeur des assurances de biens et de responsabilités à la FFA.

Une estimation de 200 millions d'euros, "c'est donc un montant que l'on peut considérer comme assez modeste quand on le compare à d'autres tempêtes qui ont traversé la France", a-t-il poursuivi. 

Selon lui, la grande majorité des sinistrés sont des particuliers, répartis dans la quarantaine de départements touchés par les tempêtes Eleanor et Carmen.

Samedi, la vigilance orange était maintenue dans 11 départements, en raison des risques d'inondations dus aux crues de fleuves et rivières, après le passage de la tempête Eleanor, qui a fait cinq morts et plusieurs disparus.

Depuis mardi soir, une grande partie du pays avait été placée en alerte orange par Météo-France. Aux vents violents ont succédé des pluies intenses puis un redoux qui a fait fondre la neige et gonfler les cours d'eau.

Eleanor, quatrième tempête hivernale, succède à Carmen, qui avait balayé quelques jours plus tôt notamment la Bretagne, le littoral aquitain et la Corse avec des rafales à plus de 130 km/h.

Le nombre et le coût des sinistres "pourraient être amenés à évoluer au regard des risques d'inondations toujours en cours", avait précisé vendredi soir dans un communiqué la FFA, principale organisation du secteur en France.

"Les assureurs sont pleinement mobilisés aux côtés des particuliers et des professionnels pour les accompagner dans la prise en charge des dommages subis et procéder aux indemnisations dans les meilleurs délais", a commenté le président de la FFA, Bernard Spitz, cité dans le communiqué.

La Fédération française de l'assurance rassemble 280 sociétés d'assurances et de réassurance opérant en France, représentant, selon elle, plus de 99% du marché.

 
197 commentaires - Tempêtes: 200 millions d'euros de dégâts, selon une estimation provisoire
  • avatar
    dell -

    Encore un prétexte pour augmenter les cotisations !!!
    Çà fait 36 ans que les assurances ponctionnent une cote part dans nos primes d'assurances!!
    "L’assurance des catastrophes naturelles, en France, repose principalement sur le fonds
    d’indemnisation, institué en 1982, financé par une surprime (actuellement de 12 %) sur les
    Contrats dommages aux biens.
    Dans ce cadre, le rôle des assureurs se limite principalement à collecter ces primes et à indemniser les dommages."
    Où est passé la somme de ces primes ? depuis 36 ans , çà doit représenter une jolie somme !!
    "De fait, on constate, depuis une quinzaine d’années, une dérive financière du régime d’indemnisation des catastrophes naturelles".
    donc, çà fait une quinzaine d'années où est constaté une mauvaise gestion ! Mais visiblement rien n'est fait ! où passe l’argent ?
    moi j’ai rendez- vous le 20 de ce mois pour revoir tous mes contrats d’assurance, il est HORS de question qu’une hausse me soit annoncé ,

  • avatar
    libramoi -

    Coût astronomique dîtes vous? Simple à résoudre, 16000 000 de retraités auxquels ont a spolié 1.7% de CSG supplémentaire sur une moyenne de retraite de 1380 euros par mois = 24 euros/mois en moyenne soit 384 millions d'euros pour un mois, soit 4 milliards 608 millions d'euros pour un an...Ah oui, cet agent là, c'est pas pour çà, c'est pour engraisser les plus riches comme d'hab !

  • avatar
    yoyo02 -

    cout astronomique mais quand les assurances font des gros benefice la il ne dise rien

  • avatar
    grillon38 -

    De toute façon, l'assurance est toujours chère lorsqu'il faut la payer, mais elle n'est pas toujours au rendez-vous souhaité lorsqu'on en attends des indemnités.
    Raison simple, c'est que le labyrinthe des contrats est souvent difficile à comprendre et le montant de la facture est trop souvent au dessus de ce l'on souhaiterait.
    Le gros reproche avec les indemnités, c'est bien des fois, les délais de versement qui s'allongent au delà du tolérable, sans oublier les montants qui paraissent en démesures par rapport aux dégâts.

  • avatar
    thorgalbator -

    le titre est une accroche, car le texte de l'article dit un cout modeste.....
    messieurs les journalistes n'en rajoutez pas.
    mais pour les assurances qu'elles prennent leurs responsabilités. elles sont là pour pallier puisqu'elles sont payées d'avance et grassement.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]