TF1 veut racheter Aufeminin pour 365 M EUR

TF1 veut racheter Aufeminin pour 365 M EUR

TF1 a fait une offre ferme pour acheter l'éditeur de sites internet Aufeminin

A lire aussi

AFP, publié le mardi 12 décembre 2017 à 21h14

TF1 a annoncé mardi avoir fait une offre ferme pour acquérir l'éditeur de sites internet Aufeminin auprès du groupe de médias allemand Axel Springer, valorisant la société à 365 millions d'euros, afin "d'accélérer sa transformation digitale".

Une fois l'acquisition de 78,4% d'Aufeminin auprès d'Axel Springer réalisée, le groupe de télévision français lancera une offre publique d'achat (OPA), précise-t-il dans un communiqué.

Cette opération devrait permettre au groupe de diversifier son activité au-delà de la télévision linéaire en se renforçant dans les médias en ligne, le commerce électronique et aussi à l'international. 

Le groupe Aufeminin, qui est coté en Bourse sur Euronext, propose une offre éditoriale sur des thématiques telles que la mode, la beauté, la cuisine et la santé avec des marques telles que Marmiton et My Little Paris.

"Avec le groupe Aufeminin, le groupe TF1 ferait l'acquisition d'un acteur digital (numérique) disposant d'un portefeuille de marques et de contenus uniques sur les cibles féminines lui permettant d'accélérer sa transformation digitale", indique-t-il dans un communiqué.

Répondant à un analyste qui l'interrogeait au cours d'une conférence téléphonique sur le prix élevé consenti pour cette acquisition, le PDG de TF1, Gilles Pélisson, a souligné qu'Aufeminin était "un animal vraiment unique" avec un savoir-faire dans le e-commerce, sur les réseaux sociaux et la publicité programmatique.

Dans le détail, TF1 veut racheter la participation d'Axel Springer au prix de 38,74 euros par action. Cette acquisition de la part du groupe allemand devrait se faire "au prix total de 286,1 millions d'euros" ce qui "correspond à une prime de 45,7% sur le prix de clôture du 8 décembre", précise Axel Springer dans un communiqué distinct.

Dans un deuxième temps, TF1 déposera une offre publique d'achat obligatoire (OPA) simplifiée au même prix sur le solde du capital, valorisant Aufeminin à près de 365 millions d'euros au total.

L'opération est soumise à des autorisations réglementaires en France et en Autriche, avec une finalisation espérée pendant le premier semestre 2018.

- "un modèle unique et original" -

Aufeminin "a développé un modèle unique et original de diversification de ses revenus autour de ses communautés, aufeminin, MyLittle Paris et Merci Alfred, Marmiton, Netmums, Onmeda, Etoile Casting et Livingly Media" aux Etats-Unis, souligne TF1, dans son communiqué.

Son modèle économique s'appuie sur la publicité programmatique, le commerce électronique (avec des abonnements aux box comme My Little Box) et des solutions de contenus pour les marques.

Créé en 1999, Aufeminin est présent dans plus de 20 pays, en Europe, au Maghreb, en Amérique du Nord et en Amérique Latine avec une forte présence sur les réseaux sociaux. L'éditeur de sites est passé sous le contrôle du groupe allemand Axel Springer en 2007 pour 23 millions d'euros.

Le groupe, qui compte 470 collaborateurs, a réalisé en 2016 un bénéfice net de 11 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 107,3 millions d'euros.

Il compte 129 millions d'utilisateurs dans le monde, dont 20 millions en France.

L'actuelle PDG du groupe, Marie-Laure Sauty de Chalon devrait conserver ses fonctions à l'issue de l'opération.

 
1 commentaire - TF1 veut racheter Aufeminin pour 365 M EUR
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article :
    LR: Wauquiez fustige le choix de Bertrand
    Statut : refusé
    Il y a une heure
    le 12 12 2017 à 13 26
    je pense que pour bien comprendre et connaître les valeurs de l'UMP, le plus simple est encore d'écouter un discours de Chirac ( facile à trouver sur internenette) et qui s'appelle du bruit et de l'odeur , ou quelque chose comme ça.

    Un fois entendu ce que disait Chirac en 91, cela permet de savoir qui aurait traverser des " lignes rouges" comme dit M, Juppé et surtout de savoir dans quel sens.

    de wikipédia :

    Le discoursLe 19 juin 1991, au cours d'un dîner-débat du RPR, Jacques Chirac prononce le discours qui contient l'expression le « bruit et l'odeur ». Voici un extrait5, portant sur l'immigration :

    « Notre problème, ce n'est pas les étrangers, c'est qu'il y a overdose. C'est peut-être vrai qu'il n'y a pas plus d'étrangers qu'avant la guerre, mais ce n'est pas les mêmes et ça fait une différence. Il est certain que d'avoir des Espagnols, des Polonais et des Portugais travaillant chez nous, ça pose moins de problèmes que d'avoir des musulmans et des Noirs […] Comment voulez-vous que le travailleur français qui habite à la Goutte-d'or où je me promenais avec Alain Juppé il y a trois ou quatre jours, qui travaille avec sa femme et qui, ensemble, gagnent environ 15 000 francs, et qui voit sur le palier à côté de son HLM, entassée, une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses, et une vingtaine de gosses, et qui gagne 50 000 francs de prestations sociales, sans naturellement travailler ! [applaudissements nourris] Si vous ajoutez à cela le bruit et l'odeur [rires nourris], eh bien le travailleur français sur le palier devient fou. Et il faut le comprendre, si vous y étiez, vous auriez la même réaction. Et ce n'est pas être raciste que de dire cela. Nous n'avons plus les moyens d'honorer le regroupement familial, et il faut enfin ouvrir le grand débat qui s'impose dans notre pays, qui est un vrai débat moral, pour savoir s'il est naturel que les étrangers puissent bénéficier, au même titre que les Français, d'une solidarité nationale à laquelle ils ne participent pas puisqu'ils ne paient pas d'impôt ! [...] Il faut que ceux qui nous gouvernent prennent conscience qu'il y a un problème de l'immigration, et que si l'on ne le traite pas et, les socialistes étant ce qu'ils sont, ils ne le traiteront que sous la pression de l'opinion publique, les choses empireront au profit de ceux qui sont les plus extrémistes6,7. […] [Au sujet des épiciers de proximité] La plupart de ces gens-là sont des gens qui travaillent, des braves gens ; on est bien content de les avoir. Si on n'avait pas l'épicier kabyle au coin de la rue, ouvert de 7 heures du matin à minuit, combien de fois on n'aurait rien à bouffer le soir8 ? »

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]