TikTok : après Microsoft, Twitter envisage à son tour un rachat

TikTok : après Microsoft, Twitter envisage à son tour un rachat
ByteDance, TikTok

Boursier.com, publié le lundi 10 août 2020 à 10h32

Après Microsoft, c'est au tour de Twitter de montrer son intérêt pour l'application de vidéos TikTok, accusée d'"espionnage" par Donald Trump au profit de la Chine...

Twitter se lance dans la course au rachat... Alors que Donald Trump menace d'interdire l'application chinoise de vidéos TikTok aux Etats-Unis pour cause "d'espionnage", la plateforme de microblogging a approché le groupe chinois ByteDance, propriétaire de TikTok, pour exprimer son intérêt pour le rachat des activités américaines, comme l'a appris ce week-end 'Reuters' de deux personnes proches du dossier.

Il est toutefois loin d'être acquis que le réseau social soit en mesure de surenchérir face à Microsoft et de boucler un tel accord en moins de 45 jours - le délai fixé à ByteDance par le président américain Donald Trump pour une vente -, ont expliqué les sources. Des experts doutent également de la capacité de Twitter à réunir les fonds pour un éventuel accord.

Le 'Wall Street Journal' a également rapporté samedi que Twitter a entamé des discussions préliminaires avec TikTok, mais Microsoft, qui s'était positionné auparavant, demeurait le mieux placé pour acquérir les opérations américaines de la plateforme.

"Pas suffisamment de capacités d'emprunt"

Selon Erik Gordon, enseignant à l'université du Michigan, le réseau social aura de grandes difficultés à "réunir suffisamment de fonds pour acquérir ne serait-ce que les opérations de TikTok aux Etats-Unis. Il n'a pas suffisamment de capacités d'emprunt". Si la firme américaine "tente de réunir un groupe d'investisseurs, les conditions seront lourdes. Les propres actionnaires de Twitter pourraient préférer que la direction se concentre sur les opérations existantes", a-t-il ajouté.

La plateforme de microblogging a une valeur boursière proche de 30 milliards de dollars, soit à peu près l'équivalent de la valorisation des actifs de TikTok à céder, ce qui implique que la firme américaine devra lever des fonds pour financer un éventuel accord. Selon une source, la société de capitaux privés Silver Lake, l'un des actionnaires de Twitter, est disposée à contribuer au financement d'un accord potentiel...

TikTok, dans le viseur de parlementaires américains

TikTok, ByteDance et Twitter ont refusé de répondre à une demande de commentaire. L'application chinoise est dans le viseur de parlementaires américains qui voient en elle une menace pour la sécurité nationale, s'inquiétant notamment de la protection des données des utilisateurs.

Pour rappel, Donald Trump a donné 45 jours à TikTok pour vendre ses activités aux Etats-Unis sous peine de les interdire, le 15 septembre. Jeudi dernier, le chef de l'Etat a publié deux décrets interdisant aux entreprises américaines tout transaction avec les groupes chinois ByteDance et Tencent...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.