Toshiba dit ne pas discuter de la vente de sa division PC

Toshiba dit ne pas discuter de la vente de sa division PC

Toshiba Japon

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 17 novembre 2017 à 12h02

Toshiba a déclaré vendredi qu'il ne discutait avec aucune société de la cession de son activité d'ordinateurs personnels, démentant ainsi une information du journal 'Nikkei' selon laquelle il serait en négociations avec le taiwanais Asustek Computer pour lui vendre sa filiale. Selon le quotidien financier, le groupe chinois Lenovo a aussi fait part de son intérêt pour la division de PC de Toshiba.

Vente de l'activité PC

Le conglomérat japonais, engagé dans une course à la cession d'actifs non stratégiques pour redresser sa situation financière avant fin mars sous peine d'être rayé de la cote, a récemment annoncé qu'il cherchait à vendre son activité de PC, qui représente une petite part du chiffre d'affaires. Cette division n'a contribué qu'à hauteur de 3,5% au revenu net de 84,21 milliards de yens (634 millions d'euros) de Toshiba sur la période avril-septembre.

Rapprochements

Toshiba a autrefois dominé le marché des PC mais sa part de marché est tombée à environ 1%, avec des ventes de quelque 1,8 million d'unités par an dans le monde, laissant HP et Lenovo truster les premières places. Lenovo a déjà racheté les opérations de PC de deux autres fabricants japonais, NEC et Fujitsu

 
1 commentaire - Toshiba dit ne pas discuter de la vente de sa division PC
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    puisque le censure sévit de l'autre côté

    Un ancien ministre se sent "humilié" d'avoir été obligé de payer son billet de train
    Statut : refusé
    Il y a une minute
    le 17 11 2017 à 13 01

    Il faut tout de même combler ce vide juridique rapidement : Un teste de permis de conduire pour les vieux de la politique devrait être rendu obligatoire. Quand on voit des anciens de la sorte se réclamer de Miterrand... C'est un peu comme Juppé et Bayrou qui viennent encore se réclamer de la droite et du centre alors que les Français leurs ont signifié de façon démocratique qu'ils ne voulaient plus d'eux. Il faut faire des tests de compréhension à ces anciens, un peu comme ce qui est proposé pour le permis de conduire une voiture en somme !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]