Total attend une "remobilisation" sur son projet gazier en Papouasie, en retard

Total attend une "remobilisation" sur son projet gazier en Papouasie, en retard
La décision d'investissement sur un important projet gazier en Papouasie-Nouvelle-Guinée a été repoussée à 2023, a annoncé mercredi le groupe Total, faisant état d'une "remobilisation" après une rencontre avec le ...

AFP, publié le mercredi 05 mai 2021 à 12h55

La décision d'investissement sur un important projet gazier en Papouasie-Nouvelle-Guinée a été repoussée à 2023, a annoncé mercredi le groupe Total, faisant état d'une "remobilisation" après une rencontre avec le gouvernement.

La décision d'investissement sur un important projet gazier en Papouasie-Nouvelle-Guinée a été repoussée à 2023, a annoncé mercredi le groupe Total, faisant état d'une "remobilisation" après une rencontre avec le gouvernement.

"L'objectif est de lancer les études d'ingénierie de détail (FEED) début 2022 en vue d'une décision finale d'investissement en 2023", indique le groupe français dans un communiqué.

Cette décision était attendue initialement en 2020 mais le projet de gaz naturel liquéfié (GNL) a été retardé par la crise sanitaire ainsi que la volonté du gouvernement local de renégocier le contrat.

Arrivé à la tête du gouvernement en mai 2019, l'ancien ministre des Finances James Marape avait en effet cherché à renégocier le contrat pour obtenir plus de retombées économiques puis donné son feu vert au projet en septembre de la même année.

"Après un report d'un an en raison de la crise sanitaire, le gouvernement de Papouasie- Nouvelle-Guinée et Total, opérateur de Papua LNG, sont heureux d'annoncer la remobilisation des équipes et des moyens nécessaires à la réalisation du projet", souligne Total.

Cette déclaration fait suite à une réunion lundi entre le PDG de Total Patrick Pouyanné et le vice-premier ministre Samuel Basil.

Ce dernier avait aussi rencontré lundi le ministre délégué chargé du commerce extérieur, Franck Riester.

Les deux ministres s'étaient "félicités de la signature de l'accord entre le gouvernement papouasien et l'entreprise Total permettant la reprise du projet Papua LNG après deux ans de négociations", selon le gouvernement français.

Le projet est mené par Total aux côtés de l'américain ExxonMobil et de l'australien Oil Search, aux côtés de l'Etat papouasien.

Total le considère désormais comme l'un de ses projets prioritaires dans le GNL après le retard d'au moins un an annoncé sur celui mené au Mozambique, suspendu début avril après une attaque jihadiste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.