Total se retirera de son projet gazier en Iran s'il n'a pas une dérogation des Etats-Unis

Total se retirera de son projet gazier en Iran s'il n'a pas une dérogation des Etats-Unis

La Tribune, publié le mercredi 16 mai 2018 à 17h31

Total renoncera à son grand projet d'exploitation du gisement offshore South Pars 11 en Iran s'il n'obtient pas une dérogation des Etats-Unis. Le risque d'une sanction est trop élevé, au regard des actifs américains de la compagnie française d'un montant de 10 milliards de dollars.

Le groupe français Total ne mènera pas à terme un grand projet gazier entamé en juillet 2017 à moins d'obtenir une dérogation de la part des autorités américaines, suite au retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien, a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué.

Le 8 mai, le président américain Donald Trump a déclaré que son pays se retirait de l'accord signé en 2015 entre des grandes puissances et l'Iran, qui avait accepté de brider son programme nucléaire en échange de la

Lire la suite sur La Tribune

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.