Tourisme : l'activité retrouve un rythme plus calme

Tourisme : l'activité retrouve un rythme plus calme
Sables d'Olonne, vacances, été

Boursier.com, publié le mercredi 08 août 2018 à 14h39

La croissance de l'activité touristique retrouve un rythme plus modéré en France. Selon les derniers chiffres de l'Insee publiés mercredi, la fréquentation des hébergements collectifs, exprimée en nuitées, a augmenté de 2,1% au deuxième trimestre par rapport à la même période de 2017. La hausse avait atteint 7,4% le trimestre précédent.

L'institut rappelle que la fréquentation des hôtels et autres campings ralentit logiquement après le fort rattrapage en 2016 dans la période post-attentats, puis une très bonne année 2017. Elle se situe d'ailleurs environ 9% au-dessus de la moyenne de 2014-2015. La croissance est tirée par la clientèle ne résidant pas en France (+4,5%) et est particulièrement nette en Île-de-France.

Grèves et weekend de Pâques

L'Insee note aussi qu'une "partie du ralentissement au deuxième trimestre 2018 est liée à un effet de calendrier". Le weekend de Pâques est en effet tombé fin mars cette année, au lieu de mi-avril en 2017. Le mois de mai a tout de même été dopé par la dernière semaine des vacances de Pâques et de la présence du lundi de Pentecôte. En juin, la météo maussade et les grèves dans les transports semblent avoir pénalisé la fréquentation touristique, principalement des campings.

Au deuxième trimestre, les nuitées dans l'hôtellerie ont progressé de 1,3% en glissement annuel, avec une hausse marquée dans le haut de gamme (+4,2%). La fréquentation des non-résidents reste dynamique (+5,6% après +13,5%), particulièrement en Île-de-France. Celle des résidents se replie (-1,3%), après un an et demi de hausse, note l'Insee.

Fin de saison difficile à la montagne

La fréquentation des autres hébergements collectifs touristiques (AHCT) a monté de 4,4% par rapport au même trimestre de 2017 (+11,8% au trimestre précédent). L'Île-de-France continue d'attirer, mais la fin de saison d'hiver a été médiocre dans les massifs de ski (-11,9% sur un an).

Enfin, les campings aussi affichent une bonne performance (+1,7% sur un an), surtout grâce à la clientèle non résidente (+2,7 %). La hausse est tirée par l'activité dans les hébergements classés 3 étoiles (+4,6%) et dans une moindre mesure dans les campings 4 et 5 étoiles (+2,6 %) et concerne essentiellement les emplacements équipés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.