Tourisme : une bonne saison estivale, selon l'Insee

Tourisme : une bonne saison estivale, selon l'Insee©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 23 novembre 2017 à 20h51

Encore une bonne nouvelle pour le tourisme en France... Selon le dernier pointage de l'Insee, durant les six mois de la saison d'été 2017, les hébergements collectifs touristiques (hôtels et campings) en métropole ont enregistré 307 millions de nuitées, soit une hausse de 6,1% par rapport à la saison estivale de 2016 - celle-ci avait d'ailleurs connu une baisse de 2,9% par rapport à l'été 2015). Dans les autres hébergements (AHCT), la progression est même de 8,1%.

L'institut note que l'écart est très marqué dans les hôtels (+9,2% pour les non-résidents et +3,6% pour les résidents), tandis qu'il est inversé dans les AHCT (+8,9% pour les résidents contre +4,7% pour les non-résidents) et dans les campings (+6,1% contre +4,4%).

Tous les voyants sont positifs, observe l'Insee. L'amélioration est particulièrement nette en Île-de-France, avec une fréquentation qui a grimpé de 12,7%, à peu près au même rythme pour les deux clientèles. Dans les zones urbaines dans leur ensemble, le nombre de nuitées a augmenté de 7,6% en un an. "La clientèle non résidente y est massivement de retour (+9,5%), mais la clientèle résidente n'est pas en reste (+6,3%). La progression est moins forte dans l'espace urbain de province, avec 4,5% de nuitées supplémentaires", peut-on lire dans un communiqué.

Un pic pour les Hauts-de-France

Le littoral aussi affiche un bon bilan, avec une croissance de 5,9% en un an. "Contrairement à celui de 2016, le début de saison a été favorisé par de très bonnes conditions météorologiques, surtout en juin, et par un calendrier favorable (les vacances de Pâques placées en avril). Puis la fréquentation a également progressé en juillet, août et encore plus septembre, malgré les conditions météorologiques capricieuses (sauf dans le Sud)", détaille l'Insee.

Le nombre de nuitées a donc bondi sur le littoral breton (+8,6%) et nord/normand (+9,6%), avec un pic dans les Hauts-de-France (+11,4%). Le littoral méditerranéen est également dynamique (+5,8%).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU