"TousAntiCovid" : la nouvelle application connaît ses premiers couacs

"TousAntiCovid" : la nouvelle application connaît ses premiers couacs
Application de traçage de contact, stopcovid, tousanticovid

Boursier.com, publié le vendredi 23 octobre 2020 à 11h14

L'application de traçage du Covid-19, rebaptisée "TousAntiCovid", a rencontré des problèmes dans la nuit, en raison "de très (trop) nombreuses tentatives d'activation simultanées", selon Cédric O.

Lancement compliqué pour "TousAntiCovid" !... Lors d'une conférence de presse jeudi, le secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique Cédric O a dévoilé une mise à jour de l'application de traçage du Covid-19, rebaptisée "TousAntiCovid" et dotée d'un nouveau logo, appelant les Français à la télécharger. Censé rattraper l'échec de "StopCovid", l'outil qui permet d'être alerté après avoir croisé une personne contaminée par le nouveau coronavirus n'est pourtant pas parti sur les meilleures bases jeudi soir.

Face à l'afflux de connexions, la nouvelle application, disponible sur les magasins d'Apple et de Google, a connu plusieurs bugs dans la nuit. De nombreux utilisateurs affirmaient en effet qu'elle était inaccessible ou que sa mise à jour était impossible. Mais pour le secrétaire d'Etat, la seconde mouture de l'application a été victime de son succès.

"TousAntiCovid est vraisemblablement victime de très (trop) nombreuses tentatives d'activation simultanées. Nous sommes en train de régler le problème", avait ainsi tweeté le secrétaire d'Etat jeudi soir, précisant que l'application était "en tête des téléchargements d'apps gratuites" suite à son lancement peu après 17 heures.

Problèmes résolus dans la nuit

Finalement, les problèmes rencontrés sur la nouvelle version de l'application de traçage du Covid-19 ont été résolus dans la nuit, comme l'a indiqué ce vendredi matin le secrétaire d'Etat sur 'France 2'. "Il est désormais à nouveau possible d'activer sans problème" l'application afin d'être informé en cas de contact avec une personne positive au Covid-19 et d'avoir des informations sur la circulation du virus autour de soi ou de connaître les lieux de dépistage, a-t-il assuré.

Le ministère de la Santé avait détaillé les nouvelles fonctionnalités de l'application. "TousAntiCovid" permet notamment l'accès à "DépistageCovid", la carte des centres de dépistages actualisée et avec des informations sur les temps d'attentes remontées par les utilisateurs, ou encore un service nommé "MesConseilsCovid" pour avoir des conseils personnalisés. Elle offre également un accès facilité à l'attestation dérogatoire de déplacement pour les zones concernées par le couvre-feu...

L'application ne sera pas obligatoire

La nouvelle version de l'application, qui fonctionne grâce à la technologie Bluetooth, promet également une plus grande transparence avec la publication automatique et régulière des chiffres. Le gouvernement souhaite ainsi convaincre des Français dubitatifs de l'utiliser, alors que la première mouture de StopCovid a été téléchargée plus de 2,6 millions de fois depuis début juin. A titre de comparaison, son équivalent allemand, le "Corona-Warn-App", a été installée plus de 18 millions de fois depuis son lancement en juin en Allemagne, c'est nettement plus que toute autre application équivalente en Europe !

Selon 'BFMTV', 532.670 utilisateurs supplémentaires ont opté pour "TousAntiCovid" en une journée. "Nous avons toujours dit que nous ferions confiance aux Français. Donc, nous ne rendrons pas cette application obligatoire, même si c'est ce que demandent les médecins et les soignants pour nous aider à lutter contre le coronavirus", a par ailleurs expliqué Cédric O, qui compte sur "les restaurateurs, les cafetiers, les tenanciers de bars et les salles de cinéma" pour faire la promotion de cette application.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.