TousAntiCovid : un QR code pour la réouverture des restaurants et des salles de sport ?

TousAntiCovid : un QR code pour la réouverture des restaurants et des salles de sport ?
TousAntiCovid, application de traçage, Covid-19

Boursier.com, publié le mardi 16 février 2021 à 16h24

La Cnil a donné son feu vert au système de QR code qui devrait être bientôt implémenté dans l'application. Cette nouvelle fonctionnalité est destinée aux restaurants et aux salles de sport dans la perspective d'une réouverture prochaine.

Si la réouverture des restaurants n'est pas encore à l'ordre du jour, le gouvernement travaille déjà sur les moyens de prévenir les contaminations au Covid-19 dans les établissements. Un décret publié le 14 février dernier introduit la mise en place d'un système de QR code à l'entrée de certains lieux publics dans la perspective d'une réouverture prochaine.

Ce système, qui devrait être implémenté dans l'application de traçage des cas contacts TousAntiCovid, doit permettre de scanner un QR code à l'aide de son smartphone à l'entrée de certains établissements recevant du public, comme les restaurants, les salles de sport et les salles de spectacles. Les clients susceptibles de croiser des cas positifs au coronavirus sur les mêmes plages horaires pourraient ainsi être alertés.

Cette idée avait déjà été évoquée il y a quelque temps, mais avait été mise en pause par l'exécutif. Lundi, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a donné son feu vert à ce nouvel outil, tout en exprimant quelques réserves.

Pas de géolocalisation

Au stade actuel de la lutte contre l'épidémie de Covid-19, l'utilité "d'un dispositif complémentaire d'identification des contacts à risque de contamination est suffisamment démontrée", a estimé le gendarme des données personnelles, soulignant également que "l'architecture technique et fonctionnelle du dispositif apporte plusieurs garanties substantielles de nature à en assurer la proportionnalité".

"Le dispositif ne recourt pas à une technologie de géolocalisation et n'implique pas le suivi des déplacements des utilisateurs de l'application" et "aucun identifiant unique n'est lié aux lieux contacts remontés par les utilisateurs dépistés ou diagnostiqués positifs à la Covid-19 ou à ceux transmis lors de l'interrogation du serveur central", détaille la Cnil dans son avis.

#TousAntiCovid 📱 Évolutions de l'application : la CNIL rend son avis 👉 https://t.co/bsmwR8rOvc pic.twitter.com/FeSK9mZ138
- CNIL (@CNIL)

La Commission précise toutefois "qu'elle n'est pas pleinement en mesure d'apprécier la proportionnalité de la collecte de données envisagée dès lors que certains éléments, nécessaires à son analyse, n'ont pas encore été définis", tels que la liste précise des établissements recevant du public qui seront concernés, ou encore le caractère obligatoire ou facultatif du dispositif pour les établissements...

13 millions de téléchargements

La Cnil recommande notamment que "le caractère obligatoire d'un tel dispositif d'enregistrement des visites soit, le cas échéant, limité aux seuls établissements recevant du public présentant un risque élevé et, d'autre part, qu'il ne soit pas rendu obligatoire dans les lieux dont la fréquentation est susceptible de révéler des données faisant l'objet d'une protection particulière (lieux de culte, lieux de réunion syndicale, etc.)".

Selon les données de l'application, TousAntiCovid enregistre 13 millions de téléchargements et d'activations depuis le 2 juin 2020, et se rapproche ainsi de l'objectif du gouvernement, fixé à 15 millions...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.