Tout ce qui a changé au 1er novembre !

Tout ce qui a changé au 1er novembre !©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 02 novembre 2020 à 06h23

A l'arrivée du mois de novembre, et en marge du reconfinement qui a débuté vendredi, des changements sont déjà prévus pour les ménages français, et certains d'entre eux auront un impact sur leur budget...

Comme chaque mois, plusieurs nouvelles règles et changements de tarifs interviennent pour les ménages français... Frais bancaires, impôts, gaz sont notamment concernés. Tour d'horizon au 1er novembre !

Début de la trêve hivernale pour les expulsions

La trêve hivernale a débuté dimanche 1er novembre et doit se terminer le 31 mars 2021. Durant cette période, les locataires ne pourront pas être expulsés de leur logement, sauf si ce dernier est frappé d'un arrêté de péril, si le locataire est relogé ou si le logement est squatté.

Comme le précise le site de l'administration française, Service-public.fr, "le principe de la trêve hivernale a été étendu aux coupures de gaz et d'électricité". En d'autres termes, les coupures de gaz et d'électricité sont interdites tout au long de la trêve...

Augmentation des tarifs du gaz

Après avoir déjà bondi de 4,7% le 1er octobre, les tarifs réglementés hors taxe d'Engie augmenteront à partir du 1er novembre de 1,6% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er octobre 2020. L'annonce a été faite par la Commission de la régulation de l'énergie (CRE).

"Cette augmentation est de 0,4% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,9% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 1,7% pour les foyers qui se chauffent au gaz", a précisé la CRE dans un communiqué.

Plafonnement des frais bancaires

Au 1er novembre, le dispositif de plafonnement des frais bancaires pour les plus fragiles se renforce. Comme l'avait promis le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, le plafond sera fixé à 25 euros par mois. Un client sera "considéré comme fragile à partir de 5 incidents bancaires dans une période d'un mois", et aura accès au plafonnement des frais bancaires "pendant trois mois", avait-il indiqué.

"Les personnes en situation de surendettement seront considérées comme fragiles pendant toute la durée d'inscription au fichier des incidents de remboursement", avait ajouté le ministre, qui estime que ces nouvelles conditions devraient faire grimper le nombre de bénéficiaires du plafonnement de 15%.

Prix du tabac en hausse

Comme le prévoit un arrêté portant sur les prix de vente au détail des cigarettes, cigarillos, cigares et tabacs à rouler publié au Journal officiel le 9 octobre 2020, le prix de certains vont une nouvelle fois augmenter dimanche 1er novembre, qui coïncide avec le lancement de la 5e édition du "Mois sans tabac".

La hausse ressort en moyenne de 50 centimes d'euro... Depuis 2017, le prix du tabac ne cesse d'augmenter pour faire baisser la consommation, passant ainsi d'environ 7 euros à 10 euros en trois ans. Alors que plusieurs marques ont déjà atteint la barre des 10 euros le paquet, le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt a confirmé fin septembre qu'il n'y aura pas de hausse supplémentaire de la fiscalité sur les prix du tabac en 2021.

Nouvelles règles pour financer son permis de conduire grâce au CPF

Suite à de nombreux abus, le gouvernement a décidé de durcir les règles permettant de financer son permis de conduire grâce au Compte personnel de formation (CPF). A partir du 1er novembre, seules les offres combinant le code de la route et l'épreuve pratique du permis de conduire pourront ainsi être financées grâce au CPF.

Les offres de remise à niveau et les stages de récupération de points ne sont donc pas autorisés. Les candidats devront s'inscrire dans un organisme spécialisé dans "l'enseignement de la conduite à titre onéreux et la sensibilisation à la sécurité routière" bénéficiant d'un agrément préfectoral", précise le site du CPF.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.