TPE : un patron sur quatre ne sait pas s'il va poursuivre son activité

TPE : un patron sur quatre ne sait pas s'il va poursuivre son activité©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 janvier 2021 à 07h45

C'est le cas de 39% des commerces qui ont subi deux fermetures administratives en 2020, et de 35% des dirigeants d'hôtels-cafés-restaurants...

L'impact de la crise sur l'activité des très petites entreprises (TPE) est violent et l'embellie ne semble pas pour tout de suite, entre hypothèse d'un nouveau reconfinement, et baisse durable de la consommation des Français. Une enquête menée par le réseau Initiative France auprès de 4.400 entrepreneursmontre que les inquiétudes sont fortes...

Un entrepreneur sur quatre ne sait pas s'il pourra maintenir son activité en 2021 : C'est le cas de 39% des commerces qui ont subi deux fermetures administratives en 2020, et de 35% des dirigeants d'hôtels-cafés-restaurants, selon le premier réseau d'aide à la création d'entreprises en France...

Danger d'impasse financière

L'optimisme des entrepreneurs est en baisse de 14 points entre le printemps et l'automne 2020, tombant à 46% et si une majorité des sondés se dit combattive, l'inquiétude est vive chez les femmes, les plus de 30 ans et les dirigeants d'hôtels-cafés-restaurants.

Les entrepreneurs sont en danger d'impasse financière : un tiers d'entre eux ne se sont pas rémunérés du tout en 2020 et face au risque d'endettement, les prêts ne suffiront pas. Toujours selon cette enquête, 46% des personnes interrogées exigent des "subventions" pour tenir le choc...

Inquiétudes pour l'emploi

Les doutes concernant l'emploi pèsent également sur les petits patrons : 34% ne savent pas s'ils pourront les préserver dans les mois qui viennent.

Initiative France note cependant une "envie de rebond envers et contre tout". "La grande majorité des entrepreneurs ne regrettent pas l'aventure de la création d'entreprise et leur engagement reste total pour garder leur entreprise ouverte (76%) et développer leur stratégie commerciale (40%)".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.