Transport aérien : les retards et annulations coûtent cher !

Transport aérien : les retards et annulations coûtent cher !
orly-adp-presentation-union-deux-terminaux-2018

Boursier.com, publié le vendredi 03 janvier 2020 à 07h53

Selon les chiffres de la société Air Indemnité, quelque 3 millions de passagers français ont été impactés l'an dernier par des retards et des annulations.

Des progrès, mais toujours insuffisants !... Selon une étude de Air Indemnité révélée par 'Europe 1', les perturbations dans le transport aérien sont restées à un niveau élevé en 2019, malgré une amélioration par rapport à l'année précédente : 2,5% des vols enregistrés au départ ou à destination de la France ont connu des retards de plus de deux heures ou des annulations, contre 3,8% en 2018...

"Cette année a été marquée par de nombreuses faillites de compagnies aériennes, notamment en France avec Aigle Azur et XL Airways qui ont été placées en liquidation judiciaire", explique à 'Europe 1' Baptiste Lo-Presti, responsable juridique d'Air Indemnité.

La société spécialisée dans l'indemnisation des passagers aériens a indiqué avoir ainsi débloqué 600 millions d'euros de dédommagements (250, 400 ou 600 euros selon les cas) pour les clients qui ont connu des perturbations sur leur vol durant l'année 2019.

3 millions de passagers impactés

Au total, près de 3 millions de passagers ont d'ailleurs été impactés par des retards, des annulations ou du surbooking, selon l'étude... Ce chiffre reste encore trop élevé, "sachant qu'en 2019, on a eu peu de mouvements sociaux", précise Laura Vol, la directrice marketing d'Air Indemnité au 'Parisien' et que 2018 avait été une année marquée par de nombreuses grèves chez Air France ou encore Ryanair.

L'étude précise par ailleurs que de nombreuses compagnies aériennes comme Air France, EasyJet ou Ryanair, ont surtout enregistré des perturbations en fin d'année. Les grèves contre la réforme des retraites, notamment à la SNCF, ont incité des passagers à prendre l'avion.

Les trajets les plus perturbés

Concernant les vols internationaux, la compagnie Tunisair, qui a enregistré 11,2% de retards importants, dont la liaison internationale la plus perturbée vers ou depuis l'international est Tunis-Lyon St Exupéry (11,9% de perturbations), reste le plus mauvais élève, selon l'étude d'Air indemnité.

Les vols qui ont été les plus impactés sont d'ailleurs : Delhi-Charles-de-Gaulle (9,16% de perturbations), Tunis-Orly ou Orly-Tunis (8,8%) et enfin Los Angeles-Charles-de-Gaulle (7,8%).

La plateforme Fligtright avait également publié, il y a quelques jours, son classement des pires compagnies concernant les retards et les annulations. Dans le 'top 5' des compagnies les moins ponctuelles apparaissaient également Tunisair et Aigle Azur...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.